Je suis victime de schizophrénie avec psychose paranoïaque et délires narcissiques. || feat Nymeria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Fée
Messages : 459
Age du personnage : 20
Race : Fée
Métier/Etudes : Etudiante en 2eme année d'orfèvrerie
« … plusieurs caisses à munitions ont été découvertes ce dimanche aux abords de la rivière Dargle près de Bray. La police du comté attend l’authentification des spécialistes, mais nous avons toutes les raisons de penser que les balles de fusils et autres munitions datent de la guerre ayant fait rage entre 1914 et 1918 …. »

Et un des spécialistes, c’est moi. Regard dans le vide, je replie le journal et m’enfonce dans mon canapé. J’attends que le téléphone sonne tout en luttant pour garder le contrôle. Jamais je n’aurai du proposer à Nymeria de venir avec moi ce matin. Je connais son adoration pour les armes, puisqu’elle est pas prof de tir depuis quelques semaines, mais j’ai un mauvais pressentiment. Depuis quelques jours, la prise de pouvoir sur mon corps est plus difficile. Le matin au réveil, Adsila est bien présent, me force à bander toute ma volonté pour l’emporter. Et encore je ne gagne pas toujours. Je n’ai même pas terminé mon café que je le sens essayer de forcer le passage. Rencontrer des gens aujourd’hui n’est pas une bonne idée. Si je n’avais pas eu mon travail à faire, j’aurai songé à rendre les armes et le laisser jusqu’au prochain réveil. Mais on compte sur moi, sur mon diagnostique. Adsila ne saurait pas faire le job, loin de là.

Pile à l’heure, mon téléphone sonne une fois. Le nom de Nymeria apparait une seconde puis disparait. Nous avions convenu la veille qu’elle biperai lorsqu’elle serait en bas du chemin menant chez moi. Mon cabriolet étant au garage à cause d’un excès idiot d’Adsila, je ne peux plus facilement me déplacer. Evidemment, je n’ai pas proposé à Nym’ de venir avec moi uniquement pour avoir un chauffeur. Je suis convaincue que cette découverte historique pourrait lui plaire. Sac sur le dos et lunettes fumées sur le nez, je sors et rejoins sa voiture. D’un sourire je la salut en fermant la portière. Encore un peu crispée pas mon intuition concernant Adsila, je cale mon sac entre mes pieds. « Comment vas-tu depuis lundi ? » m’enquis-je alors qu’elle démarrait sans attendre. Presque naturellement, nous discutons tout le long du trajet, de tout et de rien. Le paysage défile sous les roues de sa voiture, on sort de la ville et longe la rivière en contre bas. Nous sommes obligées de nous garer au parking, à quasiment 12km du lieu de fouille. Heureusement c’est une sportive aussi nous avions de quoi nous équiper pour une randonnée.

« Je nous ai pris un peu d’eau au cas où, il risque de faire chaud et on a pas mal de marche. » Le sourire que j’arbore habituellement a du mal à s’imposer sur mon visage. Il tambourine dans mon crâne, je le sens aussi dans mon estomac. Cette sensation, je la découvre de plus en plus régulièrement. Un genre de migraine, des crampes d’estomac et surtout, la sensation de pouvoir déconnecter instantanément. Comme si mon esprit pouvait tomber dans les pommes sans que mon corps n’en subisse de conséquences. « J’ai très mal dormis cette nuit, sans doute l’angoisse de ma première expertise …. » dis-je tandis que nous entamons la descente sur le sentier. Il vaut mieux prévenir que guérir et ainsi éviter de me justifier dans trois jours si je pète les plombs d’ici midi. « 8h25, si nous marchons d’un pas, nous y seront avant le déjeuner ! . ». Là-bas, un genre de campement nous attend, avec réchaud et tambouille préparée sur place au milieu des tente. L’équipe dort sur place depuis dimanche, au cas où il y aurait d’autres découvertes, ce dont je doute. Déjà que découvrir des munitions de la Première Guerre Mondiale en Irlande c’est improbable, faut pas espérer en croiser une tonne.  

La mine sombre, je prends les devants et marche d’un bon pas sur le sentier ombragé, concentrée les dents serrées pour fermer le clapet d’Adsila. Au fond de mon être je l’entend rire et hurler.


_________________
Tout conte de fées est issu des profondeurs du sang et de la peur.

(c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Je suis victime de schizophrénie avec psychose paranoïaque et délires narcissiques. || feat Nymeria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Känjy XaoSung, Schizophrénie Paranoïaque
» J'suis un noob [Accepté]
» Image rigolote!!!!!
» Je suis en train de voir avec Nintendo si ils peuvent me déban
» Suis toujours ton coeur, mais garde ton cerveau avec toi !~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-