Miss me ? [Hamarion) The final countdown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1834
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire

Honey, I'm home !
Hamlet & Eldy

Avec un petit grognement, Alexis remonta la couette et s’enroula complètement dedans, ne laissant paraître qu’un bout de son visage. Elle était bien, dans cet état de demi-sommeil, mais elle n’y resta pas longtemps, ne tardant pas à quitter complètement le monde des rêves. La réalité la rattrapa avec violence, comme elle le faisait chaque matin depuis que Maverick avait quitté sa maison précipitamment et qu’il ne donnait depuis aucune nouvelle. Enfouissant son visage dans le coussin, elle retint son envie de pleurer ou de cogner quelque chose. Hier soir, elle avait eu besoin de boire et de parler alors elle était venue chez Eldarion. Elle n’avait pas évoqué Maverick comme elle en avait eu l’intention quelques jours plus tôt parce que Maverick l’avait abandonnée une nouvelle fois après une nuit violente et étrange. Et qu’elle ne voulait pas parler de lui, penser à lui, rêver de lui. Ce qui ne l’empêchait pas de le faire quand elle baissait trop la garde. Comme toujours, la soirée entre Eldarion et elle avait dérapée et ils avaient finis ici, dans son grand lit tellement confortable. La brune était complètement paumée. Depuis que Mav était revenu dans sa vie, elle avait décidé de stopper toutes les autres relations - en fait la seule sérieuse qu’elle avait été Eldarion mais ça voulait dire ne plus se rapprocher de mecs en soirée - mais la nuit passée ensemble avait tout changé. Pourtant, elle avait l’impression d’avoir trahi Eldarion en ne lui parlant pas de tout ça et c’est ça qui la faisait se sentir aussi mal ce matin là. Si elle avait été capable d’aimer, de vraiment aimer quelqu’un d’autre, elle serait déjà tombée amoureuse d’Eldarion depuis longtemps. Malheureusement, elle en était incapable aujourd’hui, et ça serait peut-être arrivé si Maverick n’avait pas débarqué. Il faudrait qu’elle lui dise. Mais ce matin, elle voulait juste oublier tout ça et profiter du Grimms. Comme ils le faisaient depuis des années.

Un bruit sourd la fit se redresser légèrement dans le lit mais elle laissa vite retomber sa tête. Il avait sûrement encore fait tomber quelque chose. D’ailleurs, c’était surprenant qu’il ne soit plus dans le lit tiens. Il n’allait pas tarder à revenir, en baillant et en disant qu’il était crevé. Cette idée la fit sourire. Elle était d’humeur à rester lovée dans une couette alors elle ne bougea pas. Jusqu’à ce qu’un cri se fasse entendre. Alexis quitta définitivement le lit. Attrapant la première chose qui lui passait sous la main, elle enfila son pull qui traîna par terre histoire de ne pas paraître en sous-vêtements s’il y avait un intrus et quitta la chambre. Du haut des escaliers, elle entendait des voix étouffées mais impossible de reconnaître qui parlait. Son inquiétude monta en flèche. Elle se souvenait d’une soirée où Eldarion lui avait raconter fricoter avec des gens peu recommandables. Elle ne se souvenait plus de qui, pourquoi, quand, comment, mais elle avait été inquiète et l’inquiétude revenait. Retournant dans la chambre, elle trouva un briquet et le serra fort dans sa main. C’était sa meilleure arme si elle voulait aider Eldarion. Elle était plus habile à manier le feu qu’une autre arme quelconque.

Alexis se mit à descendre doucement les marches pour ne pas les faire grincer et se dirigea vers le salon d’où provenaient les voix. S’arrêtant sur le seuil, elle observa la situation, figée. Hamlet - parce que c’était le djinn d’Eldarion qui était là - le tenait plaqué contre un mur et il avait… un cri s’échappa de ses lèvres en voyant qu’Eldarion avait un couteau planté dan la paume de sa main. C’était quoi ce bordel ? Depuis quand les djinns avaient-ils la possibilité de faire du mal à leur magicien ? Et pourquoi Eldarion ne l’avait-il pas déjà envoyé au tapis ? Alexis n’avait jamais compris pourquoi Eldarion gardait un djinn violent et dangereux, qui avait tué ses parents devant ses yeux, près de lui. Elle trouvait ça profondément masochiste parce qu’il nourrissait sûrement des envies de vengeance. De plus, elle n’aimait pas l’idée qu’un être humain puisse décider, d’un simple regard, de la torture d’un être… pas humain mais d’un être quand même. Mais là, dans cette situation, elle aurait tout donné pour pouvoir le faire et aider le Grimms.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Métamorphestaff
Messages : 1834
Age du personnage : 25
Race : Métamorphe (louve)
Métier/Etudes : Était externe en chirurgie mais occupe actuellement un petit boulot de secrétaire

Honey, I'm home !
Hamlet & Eldy

Dans une situation où il aurait désespérément fallu qu’elle soit en pleine possession de ses moyens, Alexis n’arrivait même pas à analyser suffisamment ce qui se déroulait sous ses yeux. Son cerveau semblait complètement embrumé, et elle était incapable de réfléchir ou de réagir. Tout ce qu’elle voyait, c’était un djinn qui maintenait Eldarion contre un mur, lequel avait un couteau transperçant sa main pour aller s’enfoncer dans le mur. Elle sortit de sa torpeur au moment même où elle se cognait contre le mur, propulsée là par Hamlet qui lui demande de rester sage le temps qu’il s’occupe du Grimms. La brune aurait souhaité lui dire d’aller se faire foutre mais sa bouche - comme le reste de son corps - ne lui répondait plus et elle était incapable d’articuler le moindre mot de même qu’elle n’arrivait pas à bouger le plus petit doigt malgré toute sa volonté. Elle était purement incapable de faire quoique ce soit pour son ami, condamnée à être simple spectatrice de ce qui allait se passer et qui, elle le sentait tout au fond d’elle, une sensation horrible qui lui remuait le ventre, ne serait pas joli à voir. Son regard croisa celui d’Eldarion et elle y lu une résignation qui lui fit froid dans le dos. Il savait ce qui allait arriver, il en avait tout autant conscience qu’elle et, pas plus que la Samson, il ne pouvait faire quoique ce soit. Son esprit luttait contre cette éventualité. Hamlet n’allait pas le tuer, il ne le pouvait pas, un magicien pouvait le garder sous son pouvoir. Mais même en se forçant à y croire, elle n’en était plus convaincue. Ou plutôt, elle sentait que quelque chose s’était brisé dans ce rapport de force, sinon le djinn n’aurait jamais pu aller jusqu’à planter un couteau dans la chair de son magicien. Mais peut-être que blesser Eldarion allait lui suffire, peut-être qu’il se contenterait d’exiger de lui qu’il le révoque et le laisserait envie. Aussi forte que soit son envie d’y croire, elle ne pouvait s’en convaincre, parce qu’elle savait que ça ne serait pas le cas. Sentant les larmes lui monter aux yeux, elle voulut dire à Eldarion de se battre, de pas se laisser faire, mais là encore, c’était une bien vaine prière. Le djinn les maîtrisait tous les deux avec son pouvoir, elle ne pouvait faire aucun mouvement et si le Grimms tentait quoi que ce soit, Hamlet ne serait pas tendre avec lui. Quand celui-ci prononça les mots fatidiques, Alexis voulut fermer les yeux, elle ne pouvait pas supporter l’idée de ce qui allait se passer, alors le voir… mais tout son corps était bloqué par le pouvoir du djinn, elle ne pouvait tout simplement pas bouger, pas même un simple frémissement, réduite en simple spectatrice. Alors elle continua de plonger ses yeux dans ceux d’Eldarion, comme si ça allait pouvoir l’aider à surmonter la suite, comme si elle allait pouvoir atténuer ce qui allait se passer. Même si tout son être hurlait qu’il voulait qu’il en soit autrement, elle ne pouvait juste rien faire, rien de plus que d’être là jusqu’au bout.


Comme dans un mauvais rêve - ou un mauvais film, au choix - elle vit Hamlet retirer le couteau de la main du jeune magicien, voulut crier quelque chose tout en sachant qu’elle n’y parviendrait pas et que, même si elle en avait été capable, ça n’aurait rien changé. Eldarion avait tourné les yeux, regardant son djinn lui plonger le couteau au plus profond de lui-même, touchant probablement une foule d’organes vitaux. Le grognement d’Eldarion suivit d’une toux pleine de sang fit monter d’un cran la panique que ressentait la brune. Avant qu’elle ne se rende compte que le djinn s’était transformé en corbeau et disparaissait par la fenêtre ouverte, elle tombait sur le sol. Ignorant ses genoux douloureux, elle se dépêcha de rejoindre son ami qui était tombé au même moment. Ses lèvres pleines de sang, il respirait par saccades. Cette fois-ci, les larmes ne se contentèrent pas de lui monter aux yeux, elles débordèrent, coulant sur ses joues, tombant sur la poitrine pleine de sang du jeune homme. Les mains tremblantes, Alexis attrapa un tissu qui traînait dans un coin, essayant d’endiguer le sang qui coulait. Elle ne savait pas quoi faire, la panique le disputait à la peur. Il ne pouvait pas mourir, pas comme ça, pas sous ses yeux. Il ne pouvait tout simplement pas mourir. Le regard troublé par les larmes, elle essaya pauvrement de le rassurer. « Je vais… je, je vais appeler les pompiers, une ambulance, une… tiens le coup, ça va aller… » Comme s’il savait que ces mots n’avaient aucun sens, Eldarion tenta une petite plaisanterie qui aurait amusé Alexis dans n’importe qu’elle autre circonstance mais qui, à cet instant précis, redoubla ses pleurs. Ses mains avaient fini par trouver son téléphone portable et elle avait composé le numéro d’urgence. Pendant que la sonnerie bippait, elle tentait toujours d’appuyer sur la plaie, avec un tissu tellement gorgé de sang qu’il aurait du lui faire comprendre que tout espoir était perdu. Ses mains elles-mêmes se coloraient de rouge. « Meurs pas, tu peux pas mourir. » Au même moment, elle vit ses yeux lâcher les siens, son regard se voiler. Avec un hoquet de terreur, elle entendit au même moment une voix féminine lui demander qu’elle était l’urgence. Même si elle savait au fond d’elle que tout était perdu, parce que la poitrine d’Eldarion ne se soulevait même plus au rythme d’une douloureuse respiration, elle appela quand même à l’aide.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Miss me ? [Hamarion) The final countdown
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Multimédia] Spoiler : une mystérieuse vidéo sur le Réseau...
» Deck Comptes à Rebours Final
» Final Fantasy XIV
» Final-Maker
» [PSP] Dissidia : Final Fantasy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-