I wanna live a life from a new perspective. feat. Isleen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Fée
Messages : 1475
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
Je ne pu m'empêcher de rire à la réplique faussement innocente d'Isleen. Elle savait que je la connaissais bien maintenant. Et je savais parfaitement, qu'elle n'était qu'amour et douceur. Mais si on s'en prenait à sa famille ou à ses proches, on pouvait oublier ses deux termes. Elle était clairement le genre de femme qu'on ne voulait pas se mettre à dos. Une vraie battante. Et j'avais pris assez de coup pour le savoir. Enfin, pas physiquement. Je crois que même si je collais un peu trop sa sœur, Isleen n'a jamais voulu me faire de mal. Elle voulait juste m'embêter un peu. Et profitait justement de ma faiblesse pour Ailee. Sincèrement, je ne pouvais pas lui en vouloir. Je devais vraiment passer pour un imbécile à cette époque. Mais évidemment, c'était toujours trop tard qu'on s'en rendait compte.

Cependant tout ça était de l'histoire ancienne. La preuve, maintenant Isleen m'avait même choisit pour être le parrain de ses filles et… Et c'est vrai que j'aurais pu m'y attendre, mais non en fait. Vu la famille d'Isleen, et sa relation avec la mienne. J'aurais presque même me situer tout en bas de la liste des éventuels candidats. Mais à croire qu'Isleen ne faisait jamais comme les autres et était prête à envoyer balader toutes les conventions pour mener sa vie comme elle l'entend. Je crois que c'est une des choses que j'admirais le plus chez elle. Elle n'était pas une sirène, elle était une guerrière, une lionne. J'aurais sincèrement aimé avoir une grande-sœur comme elle. Quoique, c'était presque le cas, elle était ma meilleure amie, dans l'idée ce n'était pas si loin. Dans tous les cas, je lui faisais confiance comme à n'importe quel membre de ma famille. Je savais qu'elle serait toujours là pour moi, comme je le serais toujours pour elle. Et pour ses filles.

- Tu sais à quel point tu es adorable et à quel point je t'aime Isleen ?

Je ne voyais pas ce que je pouvais dire de plus. Evidemment je n'avais pas pensé que si je devais rejoindre sa famille ce serait par ce moyen. Mais dans le fond, c'était le plus logique. Puis je ne préférais pas penser à la solution que j'avais espérer. Je ris de nouveau en entendant Isleen se dire sadique à cause de la similarité entre mon prénom et celui d'Alexis.

- Oh ! C'est ce sera Alexis la marraine… Alexis Samson ? C'est fou ce que Bray est une petite ville. Je savais pas que vous étiez proche. Enfin, je sais qu'elle l'est de Cas… Qu'ils se connaissent depuis un bout… mais c'est tout.

En fait, j'avais bien vu Alexis passer du temps avec Isleen ou Castiel. Mais je m'étais jamais posé plus de question à son sujet. Alexis avait été une de mes clientes. Je l'avais aidé pendant un temps à gérer ses problèmes. Maintenant son dossier était clos. Enfin, elle pouvait bien revenir me voir dès qu'elle aurait de nouveaux des problèmes. Mais étant donné que ça faisait un moment que je ne l'avait plus vu, j'en avais déduis que ça allait beaucoup mieux.

- Après, si c'est vraiment trop compliqué… Tu peux toujours demander à tes filles d'utiliser mon premier prénom. Même si ça me ferait super bizarre pour le coup.

Alix n'était que mon second prénom, le premier étant Victor. Cependant, à part mes parents qui l'utilisaient de tant à autre, personne ne m'appelait comme ça. Même sur la plupart de mes papiers, j'indiquais plus facilement mon second prénom. Quand j'étais au collège il s'agissait juste d'une histoire de surnom débile que je n'avais pas apprécié. Maintenant je m'en fichais pas mal. Mais Alix était resté et maintenant c'était plus par habitude que je l'utilisais.

- Je sais pas qui a le plus hâte de nous deux maintenant,…

Je fini ma phrase en riant. Je trouvais ça adorable qu'Isleen ait hâte d'être maman. Elle était fait pour se job. J'étais tellement sûr qu'elle allait être formidable. Puis je redoublais de rire en entendant la réflexion de la sirène sur le fait que j'étais déjà totalement gaga alors qu'elles n'étaient même pas encore née. Ce n'était pas faux. Avec ma précédente réplique, je venais même de le prouver.

- J'en doute pas une seconde. C'est testé et approuvé que vous autre Ó Murchú avez un don pour me faire craquer facilement de toute façon. Et avec celles là… Je sens que ça va être pire encore. Excuse-moi d'avance si je deviens accro…

De toute façon, en règle général, j'étais une âme faible. Le genre de personne qui est incapable de résister à un regard de chien battu ou à un sourire innocent. Alors si en plus, il s'agissait de mes filleules… Alors s'en était fini de moi. Mais d'un sens j'étais vraiment content d'apprendre tout ça. J'avais eu du mal à trouvé de la motivation ses derniers temps. Là, maintenant, j'avais une raison de continuer à me lever le matin et je pouvais reprendre espoir, retrouver mon optimisme habituel.

_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©️Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Je fis une moue de petite fille quand Alix me demanda si je savais que j' étais adorable et à quel point il m' aimait. J' étais touchée qu' il me dise ça. Bien évidemment, je savais que nous étions des meilleurs amis et que nous tenions l' un à l' autre comme un membre de notre famille. Mais je restais émue de l' entendre à voix haute. On avait tendance tous les deux à nous montrer que nous nous apprécions. Mais nous n' étions du genre à nous dire sans arrêt à quel point nous tenions à l' autre. On se le prouvait comme le font les vrais amis. Aussi, les rares fois où les mots étaient dits à voix haute, ils en avaient qu' une plus grande portée comme maintenant.

« Oui ça sera Alexis. Elle s'entend bien avec Castiel c'est vrai, mais aussi une des meilleures amies de Niamh. Elle aussi fait partie de la famille, comme toi. »

A mes yeux, Alexis faisait parti de ma famille tout autant qu' Alix. Et même si Alix était mon meilleur ami et qu' Alexis était davantage celle des jumeaux, j' avais une affection toute fraternelle pour elle. Je la considérais comme une quatrième soeur avec Niamh, Ailee et Phoebe, tout autant que je considérais Alix comme un troisième frère avec Castiel et Logan. La différence était qu' Alix était mon confident en plus.

« Comme si tu pouvais être autrement que tonton Alix...nbien tenté mais tu n' échapperas pas à l' écorchage de prénom. »

Je savais qu' Alix n' était que son second prénom. Mais si il l' utilisait, c' était sans doute parce qu' il n' aimait pas spécialement son premier prénom. Je ne me voyais pas dire à mes filles de l' appeler autre que Alix. Toute simplement parce que je ne le connais pas autrement qu' en Alix. C' était devenu à force son vrai prénom. Le premier ne lui correspondait plus et ça aurait été illogique que ses filleules, celles qui seraient proches de lui, l' appelle par un prénom qui n' était pas lui. J'esquissais un sourire en l'entendant me dire que lui aussi était pressé qu'elles viennent au monde.

« Moi! Parce que même si j'aime déjà mes filles, les gens qui te vendent les joies de la grossesse sont des hommes. Ou des menteuses sadiques qui veulent que toi aussi tu endures ce qu'elles ont enduré. »

C' était bien évidemment sarcastique, je ne pensais pas que la grossesse n' était pas un enfer sur terre. Loin de là. Mais 9 mois, ça semblait terriblement long quand on la vivait. Parce que les hormones jouaient sur mon caractère, me rendant un tantinet soupe au lait et passant du rire au larmes, et que du coup, j' avais tendance à facilement me plaindre pour pas grand chose au final. Et du coup, je me demandais si Alix n' était pressé que j' accouche que pour la joie de rencontrer ses filleules, ou si il était pressé un peu dans l' espoir d' être rapidement libéré de mes variations émotionnelles. Mais gentil comme il était, si ça incluait la seconde option, il ne me le dirait jamais.

« Que veux-tu, on ne lutte pas au charme naturel de notre famille... »

Je me retins de rire, suite à ma remarque. C' était bien sûr taquin, je n' avais pas l' arrogance de croire que ma famille avait un charme irrésistible et que tous tombaient en pamoison devant nous. Mais j' étais sûre que mon père devait y croire, lui. Mais il était vrai qu' Alix avait toujours été accro à notre famille, comme si tous les membres de cette famille avaient une connexion particulière avec lui. Et je savais qu' il serait gaga de mes filles autant qu'elles l' adoreraient. Alix avait toujours été quelqu'un d' adorable qu' on aimait rapidement. Pour preuve, il avait été ma victime quand on était adolescents et maintenant il était devenu mon meilleur ami. C' était l' effet Alix. Il fallait avoir un grain pour le détester, il arrivait toujours par réussir à nous faire l' aimer.

« Et en bonnes petites Ó Murchú, je suis certaine que Tallula et Ailee en profiteront. Je sens déjà que si je leur refuse quelque chose, elles iront tout droit sortir leurs petits yeux de chat potté à tonton Alix pour obtenir ce qu'elles voudront. »

Etant donné mon caractère, et apparemment celui de leur père, je savais déjà que j'engendrerais des chipies qui n' auraient aucun problème à charmer pour obtenir ce qu'elles voudraient. Et face à Alix qui s' avouait déjà gaga, il était évident qu'elles gagneraient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fée
Messages : 1475
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
Je hochais la tête d'un air compréhensif lorsque Isleen m'expliqua qu'Alexis était proche de la famille elle aussi. Apparemment elle s'entendait bien avec Castiel et était même la meilleure amie de Niamh. Je connaissais bien cette dernière évidement, mais c'est vrai que je n'avais pas trop idée de ses fréquentations. Je savais qu'elle était fiancée à Maellyan, mais à part ça… Puis j'étais loin de connaître tous les amis de Castiel aussi. A croire que je n'étais pas trop envahissant comme gars. Mais c'est juste que ça ne me venait pas forcément à l'esprit d'essayer de connaître toutes les personnes de qui mes amis pouvaient être proche. Ca dépendant pas mal de la situation en fait. Puis je ne connaissais pas Alexis depuis tant de temps que ça non plus. Notre relation restait très professionnelle. Mais pour le coup, je ne doutais pas que cela finisse par changer un peu.

- Oh ! Je vois… C'est marrant. Alexis était une de mes clientes quand je suis arrivé ici. Je me demandais justement comment elle s'en tirait maintenant. Ca fait un bout de temps que je l'ai vu.


C'est vrai que même si je m'entendais bien avec Alexis, je n'avais pas l'habitude de garder contact avec mes clients. Après tous, ils étaient mes clients et ça s'arrêtait là. Je ne voulais pas mélanger ma vie professionnel et ma vie privé. Jusque là, je l'avais toujours fait à la perfection d'ailleurs. Puis vu que je n'avais pas ouvert le dossier d'Alexis depuis un bout de temps, ça ne me dérangeait pas tant que ça qu'on devienne plus proche à présent. Comme le disait si bien Isleen, on allait presque être de la même famille du coup. Puis ce serait bête de se mettre à l'ignorer juste pour une histoire de cadre professionnel que je ne voulais pas dépasser. Je pouvais bien faire des entorses à mes propres règles non plus. Surtout qu'Alexis était loin d'être une personne désagréable à fréquenter.

Je souris alors qu'Isleen m'assurait que je n'échapperais pas au prénom écorché. D'un sens, cela m'arrangeait. J'aurais vraiment du mal à m'habituer de nouveau à entendre mon premier prénom je crois. Puis je trouvais l'idée marrante d'essayer d'apprendre à mes filleules de bien prononcer mon nom. Ca prendrait peut-être un peu de temps. Mais je pouvais me faire preuve de patience. Après tout, c'était un peu ce que je faisais tous les jours à mon bureau.

- Tant pis, ça me donnera une raison de plus pour passer du temps avec elle et leur apprendre deux-trois trucs en même temps que des cours de prononciation !

Si Isleen pensait que j'allais lui laisser la paix un jour, c'était mal parti. Il n'empêche que cette histoire m'enthousiasmait énormément. Mais Isleen restait sûr d'être la plus motivée de nous deux à voir ses filles pointer le bout de leur nez. En même temps, c'était un peu normal. C'était elle leur mère et on avait beau dire… Mais être enceinte ne devait pas être facile. Je ne pouvais pas du tout imaginer ce que c'était que de porter deux filles pendant neuf mois. Et je doutais aussi fortement que ça m'arrive un jour. Puis les paroles d'Isleen me confirmèrent bien ce que je pensais.

- Pourtant je trouve que tu t'en sors bien pour le moment. Je crois que nos position auraient été inversées, tu n'aurais pas fini de m'entendre me plaindre. Et je t'avoue que je suis pas trop mécontent de ne pas pouvoir tomber enceinte…

Je plissais le nez en une jolie grimace pour appuyer mon propos avant de rire de nouveau. La scène serait tout de même drôle quand même si nos positions étaient inversées. Mais je n'étais pas sûr que ce soit une très bonne idée. Vous imaginez ? Moi ? Plus les hormones ? Je serais sans doute insupportable. Alors qu'on avait beau dire, mais j'étais loin de trouver Isleen insupportable pour le moment. Certes, ça ne faisait que quelques heures que je vivais avec elle. Mais nous avions quand même parlé un peu avant ça et il n'y avait eu aucun problèmes.

Je ne pouvais pas contredire Isleen quant au charme de sa famille. Pour avoir voulu sortir avec sa sœur jumelle, pour avoir passer du temps avec sa petite-sœur et pour être sortis plus ou moins avec son frère… J'étais même dans la pire position du monde pour la contredire. A croire que cette famille avait un véritable effet sur moi et que je ne pourrais jamais m'en défaire. Et Isleen avait raison, j'étais bien sûr que si ses filles venait me voir en me faisant les yeux doux, je ne pourrais rien leur refuser.

- En même temps… Elle auront bien raison… Je pourrais jamais résister… Puis tonton Alix est super cool voyons !

Je me mis à rire à ma propre réplique. Je doutais que les filles disent réellement ça un jour. Mais j'étais presque sûr qu'elles seraient bien contente que je leur donne ce que leur mère leur refusait. Et je risquais de me faire taper sur les doigts après aussi… Mais bon… Isleen savait parfaitement à quoi elle allait devoir faire face aussi.

- Tallula et Ailee… C'est adorable comme prénom, j'approuve totalement ton choix.

Je fini en souriant. J'aurais du m'y attendre qu'Isleen nommerait une de ses filles après sa sœur. Je trouvais ça des plus touchant. Je ne savais pas d'où venait Tallula. Mais c'était un prénom que je trouvais magnifique aussi.

_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©️Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Alix connaissait la future marraine? C' était une surprise mais une excellente surprise. Il suffisait de voir l' immense sourire naissant sur mon visage pour le comprendre facilement.

« C'est vrai? Oh je l' ignorais. Comme quoi, le destin fait bien les choses... »

J' ignorais qu' Alix connaissait Alexis mais c' était un plus. Ainsi le parrain et la marraine se connaissaient déjà. Et de ce que je comprenais, non content de se connaître, il semblait l' apprécier. Alors cela rendait les choses encore plus positives pour le bien des petites.
En tout cas, la suite me fit sourire. Alix savait voir les choses de manière positive et c' était un rusé.

« Excellente excuse pour profiter de tes filleules ,j' avoue. T'es un malin... »

C' était agréable de voir qu' Alix était déjà un parrain avant même que mes filles viennent au monde. Il me confortait chaque seconde un peu plus sur le fait que je n' allais jamais regretter mon choix. Il respirait l' affection pour elles et la mère que j' étais en était touchée et rassurée. Je savais que mes filles seraient entourée de davantage d' amour. Je doutais que mon père les aimeraient, tout comme je doutais que leur père les aimeraient. En fait j' espérais même ne plus le revoir. Mais je savais une chose. Alix les aimeraient. Elles auraient au moins un repère masculin fiable et rassurant. Je savais que mes frères et soeurs les aimeraient aussi mais avec mon père dans leur entourage, je garde une crainte intérieure que ça ne serait jamais aussi soudé que si mes filles avaient été celles d' Asher par exemple. Chaque jour, je voyais ma famille montrer davantage de failles. Et si je continuais de les aimer de manière démesurée, je devais être réaliste et en tenir compte pour le bien des jumelles. Mais mes bébés Mushu resteraient à jamais mes bébés Mushu. En tout cas, Alix avait su me rassurer et en plus, il venait de me faire sourire avec sa remarque sur le fait que je gérais bien la grossesse. Il était adorable.

« Veinard, je vais être jalouse de toi maintenant. En tout cas, c'est gentil de me dire ça. C'est parce que tu n'as pas encore vu une saute d' humeur. Tu vas voir, après la première, tu ne diras plus jamais ça. »

Même si je le disais sur le ton de la plaisanterie, je le prevenais malgré tout. Une femme enceinte était réceptive à beaucoup de choses, amplifié par les hormones. Il suffisait de voir ma réaction face à Gaïa. Heureusement d' ailleurs, qu' Alix l' ignorait car il aurait sans doute fui et ne m' aurait plus jamais vue pareille.

« Tu es déjà cool juste en Alix, alors en tonton Alix, je sais déjà que tu vas être parfait. »

Et je le pensais sincèrement. En tant qu' ami je savais déjà qu' il était gentil, honnête, intelligent et loyal. Mais je savais aussi qu' il avait un excellent feeling avec les enfants et il venait de me montrer qu' il était déjà attaché aux jumelles avant même leur naissance. Il avait déjà tout du Tonton Alix qu' elles allaient adorer, je n'en avais aucun doute à ce sujet.

« Je suis contente qu'ils te plaisent parce que attends toi à les prononcer souvent, tonton Alix. Au passage, Tallula signifie -eaux sauvages. Pour une sirène, je trouvais ça de circonstance... »

Je n'avais pas besoin d' expliquer à Alix la signification pour Ailee. Il savait que je ne l' avais pas choisi pour ce que le prénom signifiait étomologiquement mais pour ce qu' il signifiait émotionnellement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fée
Messages : 1475
Age du personnage : 27
Race : Fée
Métier/Etudes : Assistant social
C'est assez compliqué de ne pas connaître tout le monde quand on vit à Bray depuis un certain nombre d'année. La ville était loin d'être aussi grande que Dublin. Pourtant, il y avait beaucoup de nouveau qui arrivaient sans cesse. Bray attirait les créatures surnaturelles, ce n'était pas nouveaux. Mais pour ceux qui vivaient ici depuis longtemps, c'était normal qu'on se connaisse tous plus ou moins. Enfin, pour avoir vécût à Bray pendant longtemps et à Cork, je pouvais assez facilement faire la comparaison. Mais même à Cork, il m'arrivait parfois d'avoir des connaissances en commun avec certaines personnes alors que cela semblait totalement improbable.

- T'as vu ça ? Bray n'est définitivement bien plus petit qu'on ne le crois.

Ce n'étais pas Isleen qui allait me contredire là dessus je pense. Puis dans une situation pareille, ça l'arrangeait bien visiblement que je connaisse Alexis. Et moi aussi d'ailleurs. Je notais dans un coin de ma tête qu'il faudrait sûrement que j'aille reprendre contact avec la brunette. Ne serait-ce que pour renouer un peu. Après tout, ça faisait longtemps que j'avais eu de ses nouvelles aussi. J'étais assez intrigué de savoir ce qu'elle faisait maintenant. A croire que Bray était une petite ville, mais pas encore assez petite pour que je croire Alexis plus régulièrement que ça.

J'affichais un sourire fier lorsque Isleen me dit que j'étais malin. Qui a dit que je ne l'étais pas hein ? Certes, je n'étais pas forcément l'homme le plus intelligent du monde, mais quand il s'agissait de trouver des petites combines… Là il y avait du monde. A ce qu'il paraît, c'était aussi là un des aspect des êtres de l'air. Nous savions manipuler les choses pour les tourner à notre avantages. C'était peut-être pour cela que les êtres de l'eau étaient censé nous détester tant aussi. Nous n'avions pas de pouvoir de persuasion en particulier, mais nous parvenons toujours à nos fins quand même. Comme quoi, il n'existe pas d'être parfait et profondément innocent.

- Merci ! En général quand il s'agit de trouver des excuses, je ne suis pas mauvais…

Je me permis de rajouter cela en riant. C'était un peu comme témoigner d'une certaine mauvaise fois, mais bon… Je savais que je n'étais pas parfait non plus. J'étais peut-être quelqu'un de relativement patient et compréhensible. Mais j'avais mes torts aussi. Cependant, je ris de plus belle en entendant Isleen me mettre en garde contre ça prochaine saute d'humeur. C'est vrai que je n'en avais pas encore été témoin. Mais elle ne pouvait pas faire pire que certain de mes clients parfois. J'aimerai bien vous dire que je m'occupais de sacré cas. Mais techniquement, tous mes clients, si ils étaient là, c'est qu'ils étaient un cas.

- Oh ! Ne t'inquiète pas, je suis sûr que ça ira. J'ai l'habitude de gérer des comportements assez peu agréable !

C'était bien un des avantages à être assistants social. Je voyais beaucoup de monde, interagissait avec beaucoup de personnes différentes. Je ne cessais jamais d'en apprendre sur les autres. Cependant, il y avait quand même des situations assez redondantes.

- Awn ! Tu es adorable Isleen ! Je vais faire de mon mieux pour ne pas te décevoir alors !

Décidément, j'avais l'impression que j'allais écoper d'une responsabilité énorme à être parrain. Mais j'en étais tellement fier. C'était bien la première fois qu'un tel événement m'arrivait et j'avais tellement hâte de voir ces petites pointer le bout de leur nez. D'ailleurs leur prénoms étaient tout aussi adorable que leur mère.

- Je ne risque pas de les oublier, ne t'inquiète pas ! Oh et oui, c'est un choix parfait. Si elle tient de toi au niveau caractère, ce prénom lui ira encore mieux !

Je ponctuais mon discours d'un nouveau rire avant de consulter l'heure. Il commençait déjà se faire tard. Je n'avais pas envie d'occuper toute la journée d'Isleen non plus. Je fini par me relever de mon lit avec un petit sourire embarrassé.

- Ce n'est le tout, désolé Is, mais j'ai promis à ma mère que je repasserai la voir. J'ai encore quelques affaires à prendre à la maison. Et je crois que ma mère veut encore essayer de me faire changer d'avis. Ou à défaut de réussir, elle me fera sans doute repartir avec encore plus de bazars…

Je vous jure, peu importe l'âge que j'avais, ma mère se souciait toujours autant de moi. Et surtout, elle tentait toujours de ne pas me laisser partir les mains vide. J'étais même presque sûr qu'elle me proposerai de rester dîner ce soir. Mais je vivais ici maintenant et j'avais bien envie de passer ma première soirée avec ma meilleure amie. Certes, je n'allais pas l'embêter jusqu'à pas d'heure non plus. Mais au moins manger en même temps ça pourrait être sympa et plus simple pour le cuisinier.

_________________
❝ we are buried in broken dreams ❞ Is it fair, or is it fate? No one knows. The stars choose their lovers, save my soul. It hurts just the same. And I can't tear myself away. ©️Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
I wanna live a life from a new perspective. feat. Isleen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Norilsk > So live your life
» City Life sur Macbook ?
» [Half-Life] Jumping Aera
» Identités PSN (PS3), XBOX Live, Steam, Wii.
» conseil galaxy life pour faire passer votre base de niveau ou gagner de l'argent (pareil pour les mineraux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-