Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 Les pouvoirs dévoilés (Hunter & Scylla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 1392
Age du personnage : 22
Race : Oracle
Hunter ∞ Scylla

J'ai l'impression d'être dans des montagnes russes, mais c'est un sentiment assez coutumier depuis que je ... sors ? couche plutôt avec Hunter. Avec lui c'est toujours extrême, soit il est trop gentil, soit cruel, il n'y a pas d'entre-deux, sauf peut-être quand il dort. Je ne sais jamais sur quel pied danser avec lui et il le sait très bien. Il prend plaisir à jouer sur ça, à montrer une once de gentillesse pour me créer un semblant d'espoir, puis à détruire le tout avec plaisir. Je le sais, j'en suis parfaitement consciente, mais je continue quand même de me prendre au jeu, à croire que je suis plus conne que je ne voudrais l'admettre. Sa pique reste sans réponse, je ne vois pas quoi répondre à cela. Je ne compte pas ramper devant lui, ni m'excuser d'être une humaine, ni d'être faible. Après tout, s'il veut du challenge, qu'il aille voir ailleurs, il sera certainement servie avec une djinn dans son genre ou une créature plus forte que je ne le suis moi-même. Je ne lui ai pas dis de rester avec moi, s'il est toujours là c'est qu'il le veut bien. Ca, malgré mon peu d'estime de moi, je le garde en mémoire. S'il est encore là, si on a passé ce pacte et qu'il est toujours d'actualité, c'est qu'il le veut bien. Pourquoi continue-t-il a perdre son temps avec moi ? Je n'en ai aucune idée mais il doit trouver son compte, sinon il serait parti depuis longtemps. Hunter n'est pas du genre à s'encombrer de choses qui ne l'intéresse pas. « Il y a au moins un point positif, je m'aventurerais presque à croire à un compliment de ta part ... Bonne au lit ... Ce n'est pas grand chose mais c'est toujours ça de pris. » C'est ironique, cela va s'en dire mais pour être honnête je n'ai pas envie de lui laisser le dernier mot, lui laisser croire qu'il a le dessus sur moi - même si c'est le cas - ou continuer à garder le silence. Je ne suis pas un objet qui s'anime seulement entre des draps, je suis un être, fait de chair et de sang, douée de pensées et de paroles, capable de prendre ses propres décisions. Elles sont mauvaises, je vous l'accorde, mais ce sont encore les miennes.

J'observe la mer, agitée par ma faute et je me sens bien, en sécurité. Il ne peut pas m'atteindre, jamais ici. J'ai un lieu à moi où il ne pourra pas venir m'importuner. Un lieu où je suis la reine, mon univers personnel où il n'est pas le bienvenue. Je pourrais m'avancer dans l'eau, m'éloigner de lui, de son venin qu'il insinue dans mon esprit, mais je ne le fais pas. Je n'en ai pas envie. Je sais que je le pourrais et ça me suffit. Peut-être qu'un jour j'en aurais la force, mais pas pour le moment. Un jour viendra où je me détacherais de son emprise, mais c'est encore trop tôt. Pour le moment je me contente de fixer l'horizon, sereine, l'oubliant quelques instants, avant de finir par tourner les talons pour revenir à la réalité. J'avance vers lui, je sors de l'eau et au lieu de m'arrêter à ses côtés, je me dirige chez moi. Je ne pourrais pas l'empêcher de me suivre, j'ignore même si j'en aurais envie, j'ai juste envie de rentrer chez moi, de me changer et de retourner à mon train train quotidien. Ma cousine est partie, je vais tout faire pour qu'elle prenne la décision, seule, de quitter mon domicile pour s'envoler de ses propres ailes. Qu'elle rentre chez elle à Cork ou qu'elle se prenne un appart' ici, je m'en fous, je ne veux plus la voir trainer dans ma maison. Si Kelan et moi ne l'avons plus dans les pattes, peut-être pourrais repenser à prendre ma liberté si chèrement perdue ... Peut-être ...
code by Silver Lungs

_________________
I'm lost in my head
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Hunter ∞ Scylla

Tu restais sur place, le vent frappant tes cheveux, ton regard fixé sur celle qui se tenait au milieu des vagues, de l’océan agité par sa faute, par ta faute. Tu étais un connard, c’était pas un secret pour personne, tu l’avais toujours été, mais pour toi c’était comme une veste de kevlar, pour empêcher les humains de t’approcher, pour t’empêcher de ressentir et de souffrir. Mais tu avais beau essayé de te couper d’elle, de tes sentiments, ils venaient cogner à ton esprit comme jamais auparavant, ils te coupaient le souffle, et l’inquiétude qui te dévorait te faisait perdre la tête. Tu ne savait pas comment gérer, tu n’avais jamais sû, parce qu’un Djinn n’était pas sensé s’attacher aux humains, un Djinn n’était pas sensé éprouvé de l’amour. Vous n’était là seulement pour que vos humains soient heureux, pour plaire à vos invocateurs, vous n’étiez pas supposé aimé, vous n’était pas supposé être heureux. Être sur terre devait être l’enfer, mais c’était la deuxième fois que ça t’arrivait, que tu tombais dans les beaux yeux d’une humaine, qu’elle creusait un trou dans ta carapace, arrivait à percer la haine de ton âme, la pourriture de ton être, pour trouver ce petit espace de lumière, cet espace qui ne cessait de se réduire, cette boule de lumière qui ne cessait jamais d’être, mais qui devenait de plus en plus difficile à atteindre.

Un sourire sur tes lèvres, alors qu’elle te disait qu’elle allait prendre les dernières paroles comme un compliment. Et même si cela n’avait pas été sorti pour gonfler son égo, c’en était un, d’un sens, détourné, à ta manière, toi qui était incapable d’être gentil, toi qui était incapable d’être autrement que l’homme égoïste et cruel que tu avais toujours été, et tu te donnais pour qu’elle ne voit toujours que ça de toi, qu’elle ne voit pas cette partie de toi qui résonnait par la lumière qu’elle avait trouvé en toi, par le émotions qu’elle créait dans ton âme. Tu aurais voulu le lui cacher, tu aurais voulu qu’elle ne sache jamais, parce que ça te rendait vulnérable et tu détestais l’être. Mais au final, cette mission, cette expédition, mais surtout l’inquiétude qui en est ressorti, cette inquiétude qui te criait de la mettre à l’abris depuis que tu avais découvert sa nature quelques minutes plus tôt. Cette inquiétude contre laquelle tu te débattais. Tu n’avais jamais été humain, tu n’avais jamais pensé l’être, mais pour une fois, tu avais envie de l’être, tu avais envie de lui dire ce que tu ressentait, mais les mots ne sortaient pas, les mots restaient bloqués, et au final, il était mieux pour elle qu’elle ne s’attache pas vraiment. Il était dangereux de s’attacher à un Djinn, voit ce que tu as fait à la première femme que tu as jamais aimé.

Tu l’as regardais s’éloigner de toi, vers sa maison, et tout ton être te criait de la suivre, d’aller à sa suite, mais tu ne le fit pas, tu la regarda s’éloigner jusqu’à ce qu’elle disparaisse, mais toi tu resta sur place, fixant la maison, avant de finalement t’éloigner, de partir ta moto, avant de réaliser ce que tu avais oublié tout ce temps. Tu sortais une petite boite de biscuit de tes sacs, les regardant un long moment avant de te décidé, de les déposer sur le pas de la porte d’entré et de repartir. Tu garderais un oeil sur elle. Tu ne pouvais pas la perdre, pas maintenant.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 
Les pouvoirs dévoilés (Hunter & Scylla)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La jaquette de Monster Hunter Freedom Unite dévoilée ?
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Turok: Dinosaur Hunter [N64-PC]
» xX Soul Hunter Xx
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-