[Terminé]Le choix qui s'impose. [PV Ida T. Borje]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 155
Race : Méta' Ours Brun
Métier/Etudes : Mécanicien
Le choix qui s'impose × ft. Morrigan & Ida
Ida checka ses messages sur son téléphone au cas où un mail lui aurait échappé, mais en vain. Aucune mission actuellement. Bizarrement, c’était assez calme depuis quelques jours. Elle avait besoin d’adrénaline, de bouger, de se défouler, d’avoir un but, histoire de ne pas ressasser tout ce qu’elle avait en tête. Enfin, plutôt la seule chose, la seule personne qu’elle avait en tête.
Apres s’être levé aux aurores, elle était allée courir pendant près de deux heures, certains quartiers de la villes étaient en piteux états après l’incendie, beaucoup de débris, des voitures cramées trônaient comme des trophées pour rappeler ce qu’il s’était produit il y a encore peu de temps. Cette vision pouvait donner le cafard.
La salle de sport où elle travaillait était l’un des bâtiment qui avait échappé aux incendies et c’était plutôt une bonne chose pour elle.
Vêtue d’un legging noir, une brassière de sport et de baskets, elle y pénétra. L’odeur  de sueur y stagnait, certainement trop ancienne pour qu’un humain la sente, mais elle, ca lui prenait à la gorge. Ida regarda le planning et fut déçu  de n’avoir qu’une seule personne à son cours. Malgré les derniers évènements, elle pensait que la population aurait souhaité se former pour se défendre  d’une quelconque agression.
Ida refit  ces lacets  lorsqu’on la salua, une jeune femme se présenta. Elle se redressa et la regarda des pieds à la tête, avant de lui lancer :
Salut ! elle essaya de paraitre sympa et souriante même si ça n’était pas dans sa nature. Elle ouvrit la bouche pour se présenter également, mais la rouquine enchaina. Ida haussa un sourcil, perplexe et plaça les mains sur ses hanches quelques longues secondes en la jaugeant.
Qu’est ce qui te fait croire que c’est un Homme ? dit elle en haussant les sourcils plusieurs fois. Moi, je pense que toute personne, elle fit un pas vers son interlocutrice en la regardant droit dans les yeux, est capable de donner ce genre de cours, Homme comme Femme ! Il suffit de simplement d’avoir les bases ! Ok, c’était basique, très basique, mais pas aussi primitive que les pensées de Morrigan.  Quand il faut sauver sa peau, tu dois mettre toutes les chances de ton coté et y croire ! Ca c'est la première régle Ida la bouscula un peu en la poussant de la main sur l’épaule.  Elle maitrisait très  bien sa force, ne voulant pas détruire son élève.
Je suis Ida, ton  prof’ et je te garantie qu’à la fin de chaque séance, tu vas me maudire car tu auras des courbatures dans tout le corps mais tu seras te défendre à l’avenir. Sauf si tu as peur de revenir Dit elle avec un sourire qui se voulait moqueur.
Elle prit son sac de sport ainsi que sa bouteille d’eau.
Allez, ramène toi ! On va commencer ton premier entrainement. Elle se dirigea vers la porte tout au fond de la salle principale. La pièce, qu’elles allaient occuper, était de taille moyenne, avec  des sacs  de frappe, cordes à sauter et tout un tas d’autres objets pour les entrainements.

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 155
Race : Méta' Ours Brun
Métier/Etudes : Mécanicien
Le choix qui s'impose × ft. Morrigan & Ida
Ida sourit lorsqu’elle entendit Morrigan mettre à leur place le groupe de personnes qui avaient assisté à leur échange. Et elle n’avait pas tord, ils sont rares les personnes à s’interposer lors d’échanges  houleux ou même d’affrontement,  voir même inexistant.
Elle soupira lorsque Morrigan s’excusa, cette fille était complètement son opposée, pleine d’empathie, de compassion, et le genre à croire aux comtes de fée, à la venue du beau prince sur son cheval blanc, dans sa jolie tenue étincelante  pour sauver une damoiselle en détresse et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.... Pfff pathétique !! Ida n’aimait pas les excuses, d’ailleurs, elle-même ne s’excusait pas. Si elle prononçait des mots blessants, c’est que sur le coup, ou pas, elle le pensait. Si elle réagissait avec excès, c’était justifier, pour elle.
Les femmes sont fragiles parce qu’elles le veulent. Elles préfèrent dépendre des hommes pour être protéger ! Et je trouve ca complètement dramatique. Elle lui tendit une corde à sauter pour l’échauffement, et elle se plaça face au miroir, histoire que Morrigan suive le rythme et lui confirmer qu’elles n’étaient que deux.
J’ai l’impression que tu vois les hommes comme des Icones, des bienfaiteurs. C’est ton opinion, je respecte, mais en général, ton agresseur sera un homme, ils sont du genre à s’attaquer aux plus faibles, soit pour ton ptit cul  soit  pour te voler ton sac et te faire  les poches. Si une femme t’agresse, y a des ‘chances’ qu’elle soit beaucoup plus subtile et discute pour obtenir ce qu’elle désire. Elle plongea son regard dans celui de Morrigan, dans le reflet du miroir. Ne va pas trop vite, tu vas t’essouffler rapidement, c’est juste un échauffement, garde moi des forces. Tu vas devoir me mettre au sol et me montrer ce que tu as dans le ventre. Dit elle avec le plus grand sérieux, même si c’était faux, car aujourd’hui, c’était juste les premières bases et quelques clés simples que Morrigan devrait mémoriser.
Elles sautèrent encore quelques minutes et Ida lui intima qu’elle pouvait stopper. Elle l’étudia un court instant, se focalisant sur les battements de son cœur qu’elle pouvait entendre grâce à sa nature.
Comment tu te sens ? Bois un peu, ton corps en a besoin.
Elle lui laissa quelques instants pour reprendre son souffle et elle s’approcha d’elle. J’ai besoin de savoir à quel niveau tu es. Même si je me doute, dit elle en souriant en essayant de ne pas être moqueuse. J’aimerai que tu te défendes, ne me ménage pas, tu ne me feras en aucun cas mal. A partir de là, je pourrai te donner les meilleurs conseils. T’es une veinarde aujourd’hui, tu m’as pour toi toute seule, profites‘en !! Elle haussa deux les sourcils, amusée et elle lui empoignant le haut du bras ainsi que le poignet avec une simple pression.


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 155
Race : Méta' Ours Brun
Métier/Etudes : Mécanicien
Le choix qui s'impose × ft. Morrigan & Ida

Ida testait la force de son élève, elle en avait déjà une petite idée, mais les mouvements de Morrigan  sans réelle pression lui confirmaient ses pensées. Elle la laissa quelques secondes pour qu’elle essaie de trouver une solution par elle-même, que son instinct de défense, sa hargne remonte à la surface pour qu’elle ait des reflexes pour sauver sa peau.
Lorsqu’elle se dénigra, Ida lui lança un regard sombre, les lèvres  pinçaient, elle n’appréciait pas que l’on puisse baisser les bras aussi vite, que l’on ne croit pas en soit. Pour elle, ce qui est important, c’est de croire en soit, la moitie du boulot était déjà fait.
Elle allait relâcher  sa prise, quand elle se prit un coup dans le tibia, elle émit un ptit son, plus dû à la surprise qu’à la douleur.
Très bien ! lâcha t elle. Encore ! Imagine que je vais t’égorger, ou te planter d’un couteau ! Elle savait qu’elle risquait peut être de la choquer, de lui faire peur même, que ca n’était de cette façon que l’on enseignait, mais à l’instant T, elle voulait lui faire comprendre qu’elle devait avoir foie en elle, se battre, en rien lâcher, ne pas baisser les bras. On ne se laisse pas égorger  sans se défendre, on se bat jusqu’au bout.  Ca, c’est la façon d’Ida de concevoir la vie, elle ne pouvait obliger une personne d’avoir la même vision qu’elle.
Elle relâcha la pression de son corps et se laissa faire, elle voulait que Morrigan arrive à avoir confiance en elle, qu’elle croit en elle. Ida n’était pas là pour donner des raclées à ces élevés  mais les faire évoluer, apprendre à se défendre ; certes les mouvements, les gestes étaient important, mais il fallait avant croire en ce qu’on faisait.
Vas ’y !  Essaie de me mettre au sol ! De me ralentir, de me donner des coups ! Aller ! Aller ! Cria t elle presque.
Apres quelques minutes de corps à corps, Ida reprit la main sur le combat, fit une clé à Morrigan, lui emprisonnant le poignet, le bras dans son dos, l’immobilisant.
Tu n’as pas besoin de force pour te défendre, il faut juste que tu connaisses  quelques prises. Non que tu les maitrises ! La voix de la blonde était calme, et pas essoufflé. Elle regardait la rouquine dans les yeux à travers le miroir, la gardant près d’elle, maintenant toujours sa prise sans lui faire mal. Juste le bras qui devait avoir  une position inconfortable. Tu as de la volonté, tu peux y arriver. Crois en toi, c’est juste ce que je te demande ! Je m’occuperai du reste.
Elle ne lâchait pas son regard, attendant de Morrigan qu’elle accepte ce dont Ida lui proposait.
Habituellement, elle n’allait pas aussi loin avec ces élèves, mais ici, avec elle, elle voulait lui apprendre à se défendre. Sincèrement.



code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 155
Race : Méta' Ours Brun
Métier/Etudes : Mécanicien
Le choix qui s'impose × ft. Morrigan & Ida

La jolie blonde ne pensa pas mettre son élève dans un tel état de fureur ; elle se prit plusieurs coups en pleine figure, dans l’estomac, les bras, les jambes, Morrigan se réveillait, son instinct de survie n'était pas si enfoui que ça tout compte fait.
Ida encaissa  les coups les uns après les autres, elle était entraîné pour ça et son corps ne ressentait pas la douleur à cette faible échelle. Elle se protégea tout de même le visage un temps soit peu et la repoussait légèrement pour donner à son élève du recul dans ces coups, qu’elle se s’effondre pas sur elle. Elle avait comprit où la rouquine avait été chercher toute cette énergie, cette rage. Elle pensait à un être cher. Qui avait il de plus motivant que de penser que l’on puisse faire du mal à la personne que l’on aime ?
Elle sentait Morrigan faiblir dans ces coups, chuuut…. doucement ma jolie, ce n’est qu’un entraînement. Calme me toi. Ida gardait un ton calme, scrutant son apprenti, essayant de capter son regard. Cette dernière était comme ailleurs et elle voulait la ramener.
Elle se remémora les fois où elle aussi avait perdu la notion de l’instant présent, au Centre, il était arrivé qu’on la ramène de ces moments où ces pensées l’emmener loin dans des situations dangereuses avec des personnes à qui elle tenait, où les mots ne faisaient pas effet et elle se prenait un jet d’eau glacé et puissant en pleine face pour qu’elle se calme et ne mute pas. C'était radical.
Pour Morrigan, elle gardait la méthode douce, elle n'était pas un animal. Hormis une bouteille d’eau, il n’y avait rien dans la salle d'entraînement ;)
La maintenant fermement par le haut des bras, elle lui dit sur un ton peu moins doux que précédemment, Morrigan ! Regarde moi ! Ce n’est qu’un entraînement, tout va bien. Tu t’es bien défendu. Inspire par le nez, lennnnteeement, souffle par la bouche. Très bien. Regarde moi dans les yeux. Parfait. Elle la garda quelques instants fermant entre ces mains, le temps qu’elle retrouve un regard normal et non plus de névrosée ;) et la lâcha.
Ida se dirigea vers son sac et saisit sa bouteille d’eau pour se désaltérer.
Elle était capable, elle aussi, de perdre la notion de toute chose, mème après de trés longues années d'entraînement et sur le terrain si elle ne pensait qu’à une seule personne, la seule qui lui était cher, la seule pour qui elle pourrait donner sa vie. Certain dirait que ce n’est pas un choix facile à faire, mais il n’y a même pas de choix à faire, on s’est qu’on le fera, c’est en nous, et c’est ce qu’il doit être fait, même si ça nous coûte la vie.
Elle se tourna vers Morrigan et lui fit un signe de tête pour lui aprouver qu’elle avait bien fait son job pour l'entraînement.
Tu m’as épatée ! Tu t’es très bien débrouillée. Pour une première. Bon elle voulait pas non plus la mettre sur un pied d’estale, mais l’encourager était ce qu’il y avait à faire.
T’as puisé au fond de toi en pensant à quelqu’un, tu t’es rendu compte de ce que tu pouvais faire sans entraînement, la prochaine fois …. elle laissa deux, trois secondes s'écouler avant de continuer, repérant dans sa gestuelle s’il y aurait une prochaine fois ou pas et enchaîna, j’aimerai que tu restes avec moi, dans la salle de sport au prochain cours, histoire que l’on puisse échanger sur les techniques.
Elle tendit à Morrigan la bouteille d’eau et lança prudemment, tu souhaites que l’on discute de ce qui t’es passé par la tête ? Ça aide parfois pour ne pas revenir sur certaines images réelles ou imaginaires.



code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 155
Race : Méta' Ours Brun
Métier/Etudes : Mécanicien
Le choix qui s'impose × ft. Morrigan & Ida

Ida approuva de la tête lorsqu’elle parla des grands parents de la petite, elle pouvait comprendre, même si elle, la famille, elle ne connaissait pas. Les seuls liens qu’elle avait été avec Cina’. Peut être que c’était ça le problème, avoir une seul personne dans le cœur.
Elle secoua la tête, non, t'en fais pas, je ne te prends pas pour une folle. Au contraire, tu as parfaitement jouer le jeu, peut être un peu trop, dit elle avec un clin d’œil pour détendre l'atmosphère et qu’elle comprenne qu’elle ne se moquait pas. Lorsqu’on est poussé à bout et que l’on veut réussir, on se projette pour y arriver et ça quelque soit le moyen. Toi, c’est Emma, ta fille. Tout ça t’as permis de prendre conscience de ce que tu pouvais faire. Tu ne dois pas forcément canaliser tes émotions, simplement savoir les utiliser à bon escient. C'était brouillon, mais très bien. L'adrénaline peut nous surprendre, la peur aussi et l’on devient incontrôlable. Elle n’entra pas dans le détail de ses propres expériences, ce qui se passe au Centre, restait au Centre. Et puis, son secret de métamorphe pourrait effrayer les humains.
T’en que tu ne me demandes pas une psychanalyse, ça ne m'embête pas te d'écouter, dit elle en posant sa main sur le bras de Morrigan un instant pour appuyer ces dires. Habituellement, elle aurait soupirait, car le excuses de ce genre ont le don de l’agacer, mais après ce que Morrigan venait de vivre, elle ne voulait pas la froisser, elle devait digérer ce qu’elle venait de vivre.
Ida entendit de l’agitation derrière la porte, l’heure du second cours arrivait. Je te laisse mon numéro de portable, dit elle en se dirigeant vers son sac de sport pour en sortir un bout de papier et un stylo. Si tu souhaites vraiment refaire un cours appelle moi des que t'as un moment de libre . dit elle en griffonnant son numéro et lui tendant le bout de papier.
Je te laisse faire les étirements seule, t’es danseuse, tu dois connaître les mouvements, dit elle en se dirigeant vers la porte où le brouhaha se fit plus intense. A moins que tu veuilles participer au cours de Capoeira ! lança t’elle avec humour sachant qu’il soit fort probable qu’elle refuse. Elle fit signe de la main à Morrigan pour la saluer et fit entrer le groupe de jeunes gens.




code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé]Le choix qui s'impose. [PV Ida T. Borje]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choix de couleur d'armée
» Le Choix des Armes pour un débutant......
» Choix des armes Battle : Les Cavaliers de Naggarond
» [Sets] 2009 wave 2 : Choix difficile
» Choix du type de filtre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-