Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 All my friends are heathens, take it slow + Azanel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

All my friends are heathens, take it slow # Sayanel & Azraël

Just because we check the guns at the door


Sayanel avait découvert l'Ambush quelques semaines plus tôt, alors qu'il venait d'arriver en ville. Rien ne valait un bon vieux pub, pour son activité extra professionnelle, peu importe dans quelle ville on se trouvait. Et il était intéressant de voir à quel point celui-ci était fourni en Inhumains. Il en avait déjà repéré quelques uns sur lesquels il se ferait bien les dents. Mais s'il voulait rester en ville, il fallait qu'il apprenne à être discret. Alors il y allait régulièrement, glanant des informations auprès d'hommes ayant un peu trop poussé sur la boisson, près à raconter tout ce qui leur arrivait, en détails, surtout ceux qui l'intéressaient. Le chasseur avait depuis longtemps compris que ceux qui n'avaient jamais été plongés la tête la première dans le surnaturel avec des explications, et qui pourtant en étaient témoins, finissaient rarement sains d'esprit, et se retrouvaient soit en asile, soit avec un penchant un peu trop prononcé pour l'alcool. On ne leur accordait donc plus aucun crédit. Sauf des personnes comme le Pritchard, qui aimait particulièrement les histoires qu'il pouvait glaner sur le sujet. Et l'Ambush regorgeait d'ivrognes. Et dans une ville comme Bray, il était courant que ceux là aient vu des choses. Il y en avait une, de ville comme celle-ci, aux Etats-Unis, en Californie, plus précisément. Il y avait passé environ deux ans de sa vie, la période la plus longue durant laquelle il s'était posé quelque part, en vérité. Parce qu'il y avait du boulot. Parce qu'il devait retrouver sa famille qu'il avait quitté bien trop longtemps. Parce qu'une ville qui possédait plus de Surnaturels que d'Humains, c'était le Graal de tous les chasseurs. Et puis il y avait eu l'Incendie. Le nom des Blackwood avait échappé à sa mère, plongeant encore une fois son père dans une agitation qu'il peinait à cacher. Si Sayanel avait depuis longtemps les grandes lignes de ce qu'il s'était passé entre son père et la mère Blackwood, il n'avait jamais vraiment demandé de détails. Il ne pouvait de toute manière pas s'encadrer la famille, ancienne aventure ou pas.

Entrant dans le bar qui semblait plein à craquer pour un vendredi soir, Sayanel se forgea un chemin jusqu'au comptoir. Il n'aimait pas spécialement les foules. Il n'aimait pas grand chose en vérité, tout ce qui l'entourait finissait irrémédiablement par l'agacer, c'était un fait. Et un bar plein, c'était idéal pour se forger de nouvelles cibles, beaucoup moins pour une recherche d'informations. Trop de risques d'être entendus par trop de gens. Le blond n'avait jamais été lâche, mais il était toutefois loin d'être suicidaire. Il aurait pu repartir, retourner à l'armurerie, ranger les stocks reçus dans la matinée, s'entraîner au tir, mais le fait que Lisbeth ait dû repartir en Russie, abandonnant la boutique, et l'abandonnant lui, lui foutait le cafard. Assez pour qu'il y passe le moins de temps possible. Elle reviendrait bientôt, c'était sûr, mais en attendant, il préférait éviter de laisser son esprit dériver trop longtemps vers elle. Leur proximité, si elle n'avait plus rien de malsaine, constituait sa seule véritable faiblesse. Peut-être qu'en fin de compte, être séparés n'était rien d'autre qu'une bonne chose. Si l'on voulait être raisonnable. Mot que Sayanel ne connaissait que trop peu malheureusement.

Faisant courir son regard sur le reste de la pièce, un sourire - pas le genre de sourire amical ni rassurant, ceux là, il ne les connaissait pas - vint éclairer son visage. Il venait de trouver son occupation pour la soirée. Azraël. Depuis son arrivée à Bray, il ne l'avait pas croisé une fois, et doutait que ses parents aient vu le moindre Blackwood. Il savait cependant que Zach avait croisé Nathanaël par hasard, ce qui le faisait s'interroger sur la location des deux autres frères. S'il reconnaissait le savoir faire d'Azraël en chasse pour l'avoir vu faire quelques fois, on ne pouvait pas vraiment dire qu'ils se portaient l'un et l'autre dans leurs coeurs. Pourtant, le Pritchard adorait l'emmerder, sûrement parce que c'était un des seuls qui savaient lui répondre. S'approchant de la table, il s'y assit, sans plus de cérémonie.

" Bah alors Blackwood, on noie sa misère dans l'alcool? Je commençais à me demander quand j'allais croiser ta gueule d'ange, j'aurais été déçu que tu quittes la ville en me voyant arriver. Un scotch."

La fin de sa phrase était dirigé vers le serveur, qui venait d'arriver à la table, et qui repartit aussi rapidement qu'il était arrivé. Le chasseur se concentra de nouveau sur le brun face à lui, son sourire en coin ne quittant pas son visage.

" Alors, raconte-moi à quel point je t'ai manqué. "

HRP.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

All my friends are heathens, take it slow # Sayanel & Azraël

Just because we check the guns at the door


Le problème d'une ville comme Bray, c'était que les chasseurs étaient monnaie courante. Il y en avait dans tous les coins. Des bons, des mauvais, des moyens, on ne pouvait plus faire un pas sans en croiser un. J'en connaissais certains de réputation, que ce soit la leur ou celle de leur famille et d'autres étaient d'illustres inconnus. Pour être honnête, si je ne les avais pas croisé au détour d'une réunion du C.C.I. je ne les aurais pas cru. Et encore, c'est facile de se pointer à ce genre de réunion, ça ne signifie pas pour autant qu'ils sont doués dans leur domaine. Une fois j'ai croisé un type dans la forêt, que j'avais déjà vu lors d'une de ces réunions. J'avoue que je ne kiffe pas y aller, j'en fais sauter pas mal, mais il m'arrive parfois de m'y rendre pour voir où ils en sont et pour savoir surtout ce que foutent les Dux. Je sais qu'on s'est rallié récemment à eux, contre la volonté de certains des membres, mais soit disant que c'était nécessaire pour retrouver un grimoire. J'ignore où va nous mener cette histoire mais j'espère que ça ne tournera pas au vinaigre pour nous. Enfin, je ne suis qu'un simple membre de cette assemblée, je ne suis pas là pour prendre des décisions ou pour mener les autres chasseurs. De toute façon personne n'aurait envie d'avoir réellement quelqu'un au dessus de sa tête, il faut bien être honnête. Bref, tout ça pour dire que j'ai croisé un des chasseurs dans la forêt et j'ai beaucoup ri. Balthy était avec moi et franchement, on s'est bien marré. Il n'était définitivement pas doué et je me demandais comment il avait fais jusque là pour ne pas mourir. Sa proie n'avait pas l'air bien féroce, ce qui pouvait être un début d'explication. Plus elles sont faibles et moins on risque sa vie, mais plus elles sont inoffensives et moins c'est amusant. En tout cas, à le voir tenir son fusil, j'ai bien cru qu'il allait se tirer une balle dans le pied. Il a usé beaucoup de munition pour au final ne rien attraper. Nous on a passé un bon moment à rire et on s'est bien foutu de sa gueule. Je ne l'ai pas revu récemment aux réunions, lui aurait-on fait comprendre qu'il n'était pas fait pour cette profession ? Ou alors est-il mort ?

Tout ça pour dire qu'à Bray, on ne peut plus faire un pas sans croiser un chasseur. Au début ça allait, il y en avait quelques uns, mais rien de bien dramatique. Maintenant tout le monde se prétend chasseur alors que très clairement ce n'est pas le cas. Malheureusement pour moi, même si je prends plaisir à le descendre dès que j'en ai l'occasion, ce n'est pas le cas de la personne qui vient de s'inviter à ma table. Cela ne m'étonne guère, les Pritchard ne sont pas connus pour être des gens civilisés. Mais ils ne sont pas de mauvais chasseurs. Dans une autre vie, on aurait pu s'entendre Say & moi, mais dans celle-ci, on ne peut pas se voir en peinture. D'où cette querelle a-t-elle débuté ? Je l'ignore, je ne sais pas si ça vient de nos parents ou si ça remonte à plus vieux. A ce qu'il paraitrait, il se serait passé quelque chose entre ma mère et son père, c'était certainement avant qu'elle rencontre mon père. Elle n'était pas une Blackwood à cette époque, on peut lui pardonner. C'est de l'histoire ancienne, même si quand on les voit tous les quatre ensemble, on a presque l'impression que ça ne date que d'hier. Je n'ai jamais entendu de bien de cette famille et ça m'a suffit pour les détester. Il faut croire que c'est pareil de leur côté alors pourquoi faire des efforts ? Détestons-nous, c'est plus fun !

" Dois-je comprendre que tu as enfin compris que ta place n'était pas ici ? Je ne te retiens pas Sayanel."

On est parti pour passer une bonne soirée, pas de doute. Moi qui était venu pour trouver une nouvelle proie, je constate que ce ne sera pas pour ce soir. A moins que je décide de m'en prendre au chasseur assis à mes côtés. Ce ne serait pas avec déplaisir, il faut bien l'avouer, mais la finalité de cette chasse n'est pas certaine, il faut bien le reconnaitre. C'est peut-être pour ça que je trouve ça aussi séduisant, c'est parce qu'avec Say, on ne peut pas savoir si j'aurais le dessus ou s'il l'aura. Même si je prends plaisir de l'enfoncer dès que j'en ai l'occasion, je connais ses capacités et je ne ferais pas l'erreur de le sous-estimer.

" Ne prends pas tes désirs pour une réalité blondinet, je vivais très bien loin de toi ... mais il faut croire que l'inverse n'est pas aussi vrai. Alors, je t'ai manqué ? Je constate qu'aucune créature encore n'a eu raison de toi ... Well done ! "

HRP.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

All my friends are heathens, take it slow # Sayanel & Azraël

Just because we check the guns at the door


Même si Sayanel était d'ordinaire plutôt enclin à fréquenter les bars, non pas qu'il aimât particulièrement se sociabiliser, mais boire en public était toujours plus acceptable du point de vue de la société que le faire totalement seul chez lui - même si c'était, de son point de vue, beaucoup moins agréable  - il n'était là, spécialement cette soirée, que pour observer. Du moins c'était son plan initial. Les ivrognes étaient les plus simples à atteindre. Ceux qui ne tardaient jamais à donner toutes les informations, qui n'avaient plus aucune conscience du Secret et qui pouvaient vendre, sans s'en rendre compte, leur famille entière. C'était ceux là qu'il pistait. Non pas qu'il soit du genre à prendre la facilité, mais parce que c'était un bon moyen de faire un peu de nettoyage sans pour autant se lancer dans une chasse complète. Il fallait, en plus de cela, faire attention à ne pas attirer trop de regard sur ses activités. Il n'avait pas vraiment de mal à cela mais mieux valait ne pas trop tenter la chance. Faire croire au départ précipité d'un couple et leurs enfants était bien plus simple à mettre en place qu'une explication de meurtre par balle au milieu de la forêt. Et si les choses continuaient ainsi, ils risquaient fort de ne plus pouvoir marcher, force était de cadavres disséminés partout. L'oeuvre des chasseurs, mais aussi de leurs proies. Personne n'abandonnerait le combat alors même que la guerre n'était pas encore annoncée. Mais ses plans furent très rapidement abandonnés. Il aurait pu ne pas prendre garde à l'homme assis seul à sa table à l'autre bout du bar, se dire qu'il aurait des tonnes d'autres occasions pour le faire chier, et sans doute en aurait-il. Mais il avait de toute manière toujours préféré l'action à la recherche. II laissait volontiers cette partie de la chasse à sa soeur ou à son frère, pour passer directement à la partie intéressante de l'histoire. Et pour cette fois-ci, la partie intéressante se trouvait être là où Blackwood se trouvait.

S'il ne pouvait pas se le voir en peinture, Sayanel convenait volontiers qu'Azraël était sans doute l'un des seuls qui arrivait à susciter chez lui un minimum de ... Respect. Non pas pour sa personne, le fait qu'ils se détestent n'était un secret pour personne, et ce n'était pas le genre de haine gentille et sans conséquence, ça ne l'avait jamais été. Non, le personnage, selon Sayanel, était détestable, vomitif. Il ne pourrait jamais se le blairer, c'était un fait. Mais il le respectait pour son talent, qu'il n'avouerait jamais. Parce que les Blackwood, tout comme les Pritchard, étaient doués dans ce qu'ils faisaient. Sans doute de ceux qui réparaient le plus les conneries des autres. Ce n'était pas tout de se proclamer chasseur, encore fallait-il en avoir les capacités. Et après avoir traversé tout ce qu'ils avaient traversé, ce n'était pas de l'auto satisfaction que de se dire qu'ils n'étaient quand même pas les plus mauvais, si ce n'était de proclamer complètement l'inverse. Ils se donnaient même le droit de juger le potentiel des autres, c'était dire. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait accepté qu'Erynn profite de ses enseignements, et pas quelqu'un d'autre. Car elle était la seule pouvant réellement le supporter. En un sens, Azraël et Sayanel se ressemblaient plus qu'ils n'étaient différents, ils n'en avaient juste pas réellement conscience, par pure volonté de trouver de la compétition et de la haine, ne pouvant pas vraiment supporter une once d'ondes positives émanant de leur deux familles.

" Oh tu sais, je peux m'adapter partout. Je m'en voudrais de quitter maintenant. Puis je veux pas rater le prochain fail des chasseurs locaux. Sans viser personne.  "

Si le blond considérait la protection de la ville, où au moins son nettoyage, comme parfaitement échouées ? Oui, totalement. Il n'en blâmait pas seulement les Blackwood, cela dit, mais il y avait bien trop d'incompétents dans les environs. D'ordinaire, il arrivait dans une ville, réglait le problème, à savoir quelques créatures, cinq tout au plus, dix s'ils tombaient sur un nid, et repartait une fois celles-ci mortes. Mais ici, c'était différent. Comme dans le comté de New-York, même ville, même affluence étrange qui portait à inquiétude. Le chasseur n'était pas idiot au point de se dire que c'était le fruit du hasard, quelque chose se tramait à Bray, que cela vienne des organisations qui avaient pris le pas sur la gérence de la ville, ou d'une force qu'ils ne connaissaient pas encoree. Mais pour être honnête, c'était toujours plus drôle de tout mettre sur le dos de ceux qu'on ne pouvait pas se voir, alors il ne s'en privait pas.

" Si seulement ... Beau boulot avec la sirène d'ailleurs ! Oh, wait, c'était pas toi hein? L'incendie par contre ... ça c'est en partie de ta faute. Une tempestaire à abattre et des dizaines d'hommes, femmes et enfants sauvés ... Quelle tristesse. "

Le ton de sa voix n'avait rien de l'affliction, voilà un moment que Sayanel avait arrêté d'être émotif, si seulement il l'avait un jour déjà été, ce qui n'était pas dit non plus. En fait, ce genre de trucs avait plutôt tendance à le faire marrer. Il irait en enfer pour ça un jour. Son verre arrivant, il le vida en partie.

" T'as pas l'air en forme, dude. Tu devrais arrêter l'alcool, ça te va pas au teint. "

HRP.

© Great Thief
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

All my friends are heathens, take it slow # Sayanel & Azraël

Just because we check the guns at the door


Je ne peux m'empêcher de rire face aux propos de Say. C'était facile de se pointer la bouche en coeur après la bataille et critiquer ce qui a été fait et ce qui aurait dû être fait. Moi aussi je sais le faire, me pointer dans un lieu où j'étais pas pour critiquer tout ce qui ne va pas et tout ce que les gens auraient du faire. Je reconnais bien là l'attitude d'un Pritchard, arrogant jusqu'au bout des ongles, à se croire meilleurs que les autres et persuadés que maintenant qu'ils sont là, les choses vont changer. Mais même s'il n'a pas complètement tort sur les pseudos fails qui ont été fait jusqu'à présent de la part des chasseurs, je doute qu'il fasse mieux de son côté. Mais bon, laissons le rêver, après tout cela ne sert à rien de lui dire qu'il n'est qu'un connard, aussi incapable que les autres, il le sait déjà. Je me contente donc de rire, parce que c'est certainement la meilleure attitude à avoir. Il ne faut jamais montrer à son ennemi qu'il a touché un point sensible ou qu'il a marqué un point, non, il faut lui montrer toute l'indifférence dont on est capable. Alors certes Sayanel n'est pas débile, s'il fait cette remarque c'est parce qu'elle a été constaté, dument analysée et non pas sortie de son chapeau par le plus grand des miracles. Mais on s'en fout, on n'est pas ici pour se faire des compliments ou avouer que l'autre à raison, on est ici pour se prendre la tête parce que c'est ce qu'on sait faire de mieux et qu'on est bon dans ce registre. On nous a élevé dans l'optique de nous détester alors détestons nous. Parce que c'est fun, parce qu'on s'en fout de vexer l'autre puisqu'au font c'est le but premier de la manoeuvre et parce qu'on sait pertinemment que l'autre n'attend que ça et qu'il serait dommage de le décevoir.

"Ahahahah je te reconnais bien là, attendre que la merde passe, ne rien branler et prétendre que tu aurais largement mieux fait que les autres. Mais surtout ne te gênes pas ô grand Sayanel, montre nous l'étendu de ton talent en arrangeant les choses. J'ai tellement hâte de te voir à l'oeuvre et pouvoir admirer ton travail !"

Je ne prétends pas qu'il n'est pas capable de faire quelque chose. Comme je l'ai dis, ce n'est pas un mauvais chasseur, son enseignement est certainement assez identique au miens, mais pourquoi le lui avouer ? Ils sont déjà assez arrogants dans cette famille, ça ne sert à rien d'en rajouter une couche. Non et puis j'aime bien lui foutre sur la gueule, je trouve ça amusant, parfait pour se détendre un peu. Oh bien entendu j'aurais préféré passer la soirée avec n'importe qui plutôt que lui mais visiblement il ne peut pas se passer de ma compagnie alors autant lui faire cet honneur. Le voilà encore en train de parler de ce qui s'est passé à Bray, comme si j'étais omniprésent et capable de prévoir ce que vont faire ses tarés. Non la sirène n'est pas mon oeuvre, pas celle-ci en tout cas, mais j'ai quelques cadavres de sirènes et tritons à mon actif, s'il veut des noms je pourrais aisément lui en fournir. Le dernier d'ailleurs m'a donné du fil à retordre, non pas tant à tuer, ça c'était facile, mais à cacher mon crime. Le con ne pouvait pas être un pauvre pèquenot du coin, non, c'était un notable, d'une grande famille, évidemment. Enfin heureusement que les défis ne me font pas peur, un challenge de plus à relever, rien de plus. Quant à la tempestaire, j'étais occupé ailleurs, j'ai un job moi, qui me prend du temps, malheureusement. Oh évidemment ce n'est qu'un fake, mais tant que je n'ai pas de réponse à mes questions, ça restera le plus authentique possible. Et s'il n'est pas content, c'est du pareil au même.

" Je n'ai pas le souvenir d'être le seul chasseur à Bray, je ne vois pas pourquoi ce serait plus mon fait que celui d'un autre. J'avais autre chose à faire et au dernière nouvelle, je ne te savais pas si sentimental. Triste dommage collatéraux, je te l'accorde, mais ça arrive, ce n'est pas la première fois. Dis toi que dans les victimes, il y aura forcément eus des créatures et je ne vais certainement pas pleurer pour elles ... Je te laisse ce soin. "

Je ne suis pas un sentimental, il faut bien l'admettre et sincèrement, tout cela me laisse de marbre. Oh évidement c'est triste, c'est évident mais ça ne me touche pas. Peut-être parce qu'aucun de mes proches n'a été touché par cette tragédie ou parce que c'est le cycle de la vie : on nait, on meurt, le comment et le pourquoi c'est encore autre chose. Je ne vais pas me meurtrir l'âme simplement parce que je ne suis pas devin et que j'étais occupé ailleurs. Une tarée a décidé de cramer la ville, si on doit s'en prendre à quelqu'un, il faut s'en prendre à elle. Moi je n'ai rien à voir dans cette histoire et sincèrement ça ne m'empêche pas de dormir. J'ai fais ce que j'ai pu, pour le reste il faudra se plaindre ailleurs. Mais encore une fois, c'est facile de critiquer les autres quand on n'était pas là. Je suis persuadé que Môsieur n'aurait pas mieux fait mais ça, il ne l'avouera pas.

" T'es mignon de t'inquiéter pour moi, je suis touché. Et merci du conseil, mais l'alcool n'y est pour rien, mon haut le coeur c'est juste en voyant ta gueule. J'ai perdu l'habitude mais t'inquiètes, ça finira bien par revenir. "

HRP.

© Great Thief
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

All my friends are heathens, take it slow # Sayanel & Azraël

Just because we check the guns at the door


Sayanel sourit. Il avait toujours le sourire aux lèvres, ou du moins tant qu'il ne perdait pas son sang-froid. Parce que ça faisait toujours plus chier les autres de voir que n'importe qu'ils puissent dire, il se contentait d'en rire, et n'était pas touché le moins du monde. Démonter ses ennemis à coups de mots et d'indifférence, c'était quelque chose qu'il savait faire. Bien entendu, son adversaire actuel n'était pas en reste non plus. Il fallait dire qu'il n'en attendait pas moins, s'il avait voulu gagner la bataille sans l'avoir jouée, il ne serait pas allé vers lui en premier lieu. Parce que c'était là toute la dynamique de leur relation, et ce depuis qu'ils étaient gamins. Ils s'en foutaient, maintenant, de savoir ce qui avait engendré cette situation, si c'était légitime ou assez important pour qu'ils continuent de perpétuer cette tradition familiale. L'important était que l'exercice les charmait plus que l'idée de faire équipe. Les chasseurs, en règle générale, n'était de toute manière jamais vraiment ouverts à l'idée de chasser avec d'autres de leur espèce. Parce qu'ils ne se faisaient pas confiance, et avec raison. Ils ne le pouvaient pas alors que leur but premier passait avant la sécurité des autres. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle même chasser avec sa soeur était inconcevable à Sayanel. Il ne voulait avoir à se soucier de rien, surtout pas de la vie de son coéquipier. Quelque chose qui n'arriverait jamais avec Azraël, c'était certain. Le blond se mit à rire également face à la répartie du brun. Il était tout de même bon joueur, on pouvait lui accorder ça. L'un ne voulait pas dire qu'il abandonnait, c'était loin d'être le cas, surtout pas face au Blackwood, mais il devait bien avouer que leurs joutes verbales avaient de quoi le divertir. Et un divertissement, c'était pile ce dont il avait besoin.

" Je ne sais pas si t'es au courant, mais autour de ta petite ville d'Irlande, y a le reste du monde qui est tout aussi bien parti. On peut pas être partout. Surtout que nous, on se multiplie pas comme des lapins. Les USA, c'est pas la porte à côté. Et de l'autre côté de l'océan, fallait au moins un incendie pour attirer notre attention, on se déplace pas pour rien. "

Ce n'était pas vraiment pour faire le mec, les informations, surtout concernant les surnaturels, étaient difficiles à obtenir. Ils avaient des alliés un peu partout, mais le monde était en crise. Il fallait choisir son combat, et c'était sans doute la chose la plus dure à faire. L'incident sur la place de Bray n'avait, à première vue, pas semblé assez important. Ils s'étaient visiblement trompés, mais qui aurait pu le prévoir? Et puis, si les Dux Tenebris voulaient utiliser des djinns pour tuer des Inhumains, qu'ils se fassent plaisir, ça nettoie. Les chasseurs n'ont qu'à passer derrière pour trancher les têtes des tueurs dans la foulée. Mais l'incendie ... ça, ça avait sonné l'alerte. Parce que Bray semblait être devenue la base de tous les troubles. Il voyait ses proies partir pour la petite ville d'Irlande sans vraiment avoir de liens avec elle à proprement parler. Ils s'étaient inquiétés et après en avoir longuement discuté, avaient décidé de rejoindre la bataille. Aux côtés des Blackwood, qu'ils le veuillent ou non. Surtout s'ils ne le voulaient pas. Alastair n'était pas vraiment aux anges et Clairann évitait de se prononcer sur la question, étant arrivée après toute l'histoire, apparemment, mais ils devaient le faire, quoi que ça leur coûte. Alors ils avaient pris l'avion, et les voilà. Ouvrant de fausses sociétés pour passer les contrôles et une réelle armurerie pour pouvoir s'entraîner et se fournir dans les règles. Une planque pour les chasseurs. Ils avaient de la ressource. Sayanel haussa les épaules.

" Oh c'est juste qu'en général on laisse pas une tempestaire faire le sale boulot. Chacun sa méthode, j'ai envie de te dire. Ce qui compte c'est le résultat. J'ai entendu, oui. Flic hein? On essaie de se renseigner quand on arrive quelque part et ça ... Je l'avais pas vu venir. C'est original. On regarde plus le passif des flics qu'on embauche? Ou juste les qualifications? "

Le chasseur se moque mais il doit bien avouer que c'est plutôt une bonne chose. Un chasseur dans les forces de l'ordre, c'est un accès direct aux informations, tout d'abord, mais surtout un moyen de s'assurer que certaines choses restent secrètes. Lui avait préféré intégrer l'armée, mais l'idée était plus ou moins la même. Savoir pour contrôler.

" La perfection pique les yeux, tu finiras par t'y faire. Eventuellement tu arrêteras de rêver de moi pour faire de vraies nuits de sommeil. "

HRP. Désolé c'estm inable mais y a Fort Boyard qui me déconcentre

© Great Thief
[/quote]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
All my friends are heathens, take it slow + Azanel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Happy tree friends
» Promotional code and 3 month trial of Full-Friends?
» Happy Nintendo Friends
» We are friends
» Slow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-