Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 i love cheap thrills (zachariah + alexis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid


Zach & Alexis
i love cheap thrills
C’était une grosse soirée, ce soir, à l’Ambush. Un samedi soir où le bar était bondé, encore plus que d’habitude, parce qu’il y avait un petit groupe du coin assez connu qui jouait et qui avait attiré pas mal de monde. Un sourire aux lèvres, répondant aux blagues de clients du tac au tac, en prenant bien soin de mettre de la distance professionnelle avec les clients qui étaient particulièrement collants, Alexis évoluait derrière le comptoir avec aisance, servant les verres à toute allure aux hommes et femmes assoiffés. Elle savait qu’elle plaisait plutôt pas mal aux gars qui traînaient ici, parce qu’elle était jeune, jolie, et une des rares dont la drogue n’avait pas creusée de profondes cernes sous ses yeux. Mais elle avait du répondant, et elle savait mettre les relous sur le banc de touche. Elle appréciait leurs blagues et la complicité qu’elle arrivait à établir avec eux parce que ça mettait toujours de la joie dans son travail, mais il fallait poser des limites si on ne voulait pas se retrouver une main aux fesses et des mecs trop entreprenants aux basques.

Répliquant avec le sourire qu’elle ne comptait pas l’épouser - ça certainement pas, non - Alexis poussa la bière en direction du type qui lui parlait et empocha la monnaie. Ce genre de soirée, ça lui permettait de se faire pas mal de pourboires et ça c’était bien, ça mettait du beurre dans les épinards. Ou des épinards dans l’assiette, en fait. Passant près des machines à bière, elle attrapa le verre qui était le sien. Une autre bonne chose de son travail, elle avait le droit de boire - avec modération, fallait quand même être capable de servir les clients sans en mettre partout - et ça aidait la soirée à passer plus vite et à passer mieux.

Consultant l’horloge, elle constata que la fin de son service arrivait bientôt - chose rare un samedi, elle ne terminait pas à 5h du bar et ne faisait pas la fermeture - et elle allait pouvoir rentrer chez elle, ou pas, si une soirée avec des connaissances s’annonçait. Voyant que plusieurs personnes attendaient qu’on les serve et que ses collègues étaient en pleine conversation avec des clients qu’ils connaissaient bien, Alexis s’élança de nouveau, le gosier désaltéré pour l’instant, et se remis à servir dans une danse bien calculée. Apercevant un blond qui venait de s’accouder au comptoir, elle s’avança vers lui. « Je te sers quoi ? » Oui, ici, à l’Ambush, on tutoyait la majorité des clients.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Zach & Alexis
i love cheap thrills
T’avais eu envie d’aller prendre une bière, de prendre ton temps, de boire, rire, peu importe. Tu était naturellement d’un bon vivant, tu le savais bien que tu trouverais quelqu’un pour échanger quelques coups de poings amicales ou pour te faire une partie de poker. T’avais besoin de décompresser, de penser à autre chose, t’étais à Bray depuis peu, en fait, depuis seulement quelques jours, tu venais de débutez ton travail, garde du corps, ça te faisait étrange de dire que tu t’étais finalement installé, qu’au fond, t’avais finit par être responsable, mais déjà, tu pouvais entendre l’appel de la route, de l’aventure, de l’adrénaline, déjà, ça te pesait d’être au même endroit. Si t’avais garder tes habitudes, tu serais déjà repartie, trouver une nouvelle ville, une nouvelle proie, un nouveau but. Mais t’étais décidé à te rapprocher de ta famille, à leurs mettre un peu de plomb dans la cervelle, mais aussi, à simplement essayer de vivre une vie normale. Mais tu le savais bien que tôt ou tard, t’allais finir par partir, que tu serais incapable de vivre toute ta vie dans la même ville, t’étais un nomade, pas un sédentaire.

Ce bar, il était nouveau pour toi, tu n’y avais jamais mis les pieds auparavant, mais tu te doutais que c’était ce bar dans ce quartier mal famé que toute les villes possédaient. Ce bar où la racaille semblait toujours s’agglutiner autour. Mais toi, tu te sentais bien parmi la racaille, tu avais les mains tachés de sang, tu avais tué plus de gens que tu ne pouvais t’en rappeler, tu avais la mort rattaché à toi, mais ça ne te dérangeait pas. Ton sourire, ton rire, il semblait permanent sur tes lèvres, ils semblaient facile de rire avec toi, avec tes blagues pourries et ton manque certain de charme.

Tu le savais bien que ce n’était pas ton charme qui te ramenais des filles dans ton lits, en vrai, tu ne savais pas trop ce qui les poussais dans tes bras, c’était peut-être ton assurance, elle te couvrais tel un manteau parfaitement ajusté, elle s'échappait de tout tes pores. C’était peut-être le maniement des armes qui t’avais donner cette assurance, où encore le fait que tu chassais depuis aussi longtemps que tu pouvais te rappeler. Tu savais ce dont tu était capable, tu savais ce que tu valais, mais tu prenais la peine de ne pas juger les autres au premier regard. Tu avais vu des femmes à peine plus hautes que trois pommes mettre des armoires à glace à terre. T’avais un cerveau, tu savais analyser, tu savais aussi ne pas faire ton coq en démontrant tes talents aux premiers venu.

Tu avisais une place libre au bar, ce sourire toujours sur tes lèvres, alors que la jeune barmaid venait te voir, ton sourire sembla s’élargir un peu plus. Elle était jolie la belle brune. Et tu ne pu t’empêcher de lâcher une vanne, parce que c’était bien toi, cette drague qui n’en était pas vraiment une, seulement pour te faire rire toi.

“Alors, qu’est-ce qu’on ne t’a pas encore dit ce soir?”

Tu lui fis un autre sourire, éclatant de rire parce que t’aimais toujours voir ce moment de confusion avant de répliquez automatiquement. Tu savais qu’elle avais déjà dû recevoir nombre de répliques stupides, dans l’intention de la mettre dans leurs lit, mais en vrai, toi t’avais qu’une idée en tête, boire et t’amuser.

“Autrement, je te prendrais une bière.”

© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid


Zach & Alexis
i love cheap thrills

Ils étaient souriants, les clients, ce soir, à croire que ce samedi avait quelque chose de particulier pour qu’ils soient tous aussi joyeux. Bon, certes, il n’était pas tard et il y avait encore tout à fait le temps pour qu’une dispute qui s’ensuivrait d’une bagarre éclate. Mais pour le moment, l’ambiance était bonne, les notes de musique s’élevaient vers le plafond à l’instar de la fumée des clopes des clients qui avaient le droit de fumer à l’intérieur. Le blond qui venait de s’asseoir au comptoir et qu’elle s’était empressée d’aller servir ne faisait pas exception à la règle. Il lui lança une phrase à la figure qui lui arracha un sourire spontané. Il avait une certaine connaissance du milieu, visiblement, pour ne pas être comme la majorité des mecs qui venaient ici et qui regardaient Alexis avec une lueur lubrique dans les yeux en lui demandant de leur servir un sein ou deux, une main sur les fesses, ou autre cochonnerie que la Samson se devait de prendre avec le sourire tant que ça n’allait pas trop loin. Elle répondit du tac au tac. « Je crois que tout y est passé, désolée, mais tu ne pourras pas faire dans l’originalité. »

Le sourire du type s’élargit à nouveau, éclatant et sincère, ce qui accentua encore celui d’Alexis. Il avait l’air sympa, pas du tout prise de tête, et ça lui faisait plaisir, c’était le genre de client qu’elle aimait bien servir et avec lesquels elle aimait bien discuter. Sa commanda lui fit secouer la tête, ses lèvres toujours étirées. « On est en Irlande, commander une bière c’est comme demander à manger dans un resto, ça nous dit pas ce qu’on doit te servir. » Alexis était plutôt du genre taquine, elle n’avait pas sa langue dans sa poche et aimait bien rire, ce qui passait souvent par des vannes en tout genre. « Bon, laisse, je vais te servir ce qu’il se fait de mieux en matière de bière. » L’Ambush avait beau être un bar dont la réputation oscillait entre “malfamé” et “franchement pas fréquentable” il était tout de même un bar irlandais et, à ce titre, se devait de servir les meilleures bières du pays. Ce qui était le cas, et Alexis s’en réjouissait, parce qu’elle n’avait pas à boire de la pisse infâme. Non, la bière du bar était franchement bonne, et celle qu’elle allait servir au type était la meilleure du coin. Elle se doutait bien qu’elle allait lui faire découvrir quelque chose parce qu’elle ne l’avait jamais vu ici, à l’Ambush, et elle retenait très bien les visages. Donc si elle ne l’avait jamais vu, c’est qu’il n’était jamais venu. Peut-être même qu’il était nouveau à Bray. Une raison de plus pour lui faire goûter cette bière

La jeune femme revint donc, le verre remplit exactement jusqu’où il le fallait. « Tiens, tu m’en diras des nouvelles. » Jetant un coup d’oeil rapide, elle vit qu’aucun nouveau client n’attendait impatiemment d’être servi alors elle resta face au blond, attendant de voir s’il allait apprécier cette bière.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Zach & Alexis
i love cheap thrills

T’avais beau ne pas chercher les femmes ce soir, t’avais beau te dire que tu ne voulais que t’amuser, boire, rire, peut-être échanger quelques coups de poings, mais tu ne pouvais t’empêcher de te dire que tu n’aurais absolument rien contre le fait de terminer ta soirée avec l’une d’entre elles dans ton lit. T’avais l’impression que tu n’avais pas eu d’aventure depuis des lustres, en vrai, ça devait ne faire qu’une semaine ou deux, mais pour toi, c’était long tout ce temps. Tu aimais les femmes, tu aimais leur chaleur, leur sourire, leurs courbes, et habituellement elles te le rendaient bien, mais tu n’avais simplement pas eu le temps d’aller vagabondez, tu avais dû te trouver un boulot. Tu te disais qu’avec l’incendie qui avais ravager la ville, c’était le parfait moment pour ce trouver un travail de garde du corps, la peur, la terreur, elle était palpable.

Tu te doutais qu’elle avait déjà tout entendu, dans les bars en général, les clients ne se faisaient pas subtiles, mais dans l’un comme celui-ci, ils partaient carrément dans l’indécent. Tu lui fis un autre sourire, un autre rire.

“Si tu veux, je peux ne pas être original. Faut simplement que tu me dise c’était laquelle ta préféré.”

Tu lâcha un rire, tu aimais rire, tu aimais ce son dans ton âme, peut-être parce que ça calmais la rage bouillante qui semblait toujours trop près de la surface, peut-être parce que ça te donnais l’impression d’être normal alors même que tu savais que tu ne l’étais pas et que tu ne le serais probablement jamais. Tu mis tes mains, croisé sur ta poitrine, accusant le coup qu’elle venais de te porter en riant, tu lui fit un clin d’oeil.

“Ai pitié de moi, pauvre pécheur. Je viens de débarquer au pays!”

Et t’avais beau savoir que l’Irlande avais une bonne réputation avec la bière, toi t’avais jamais vraiment fait de cas sur ce que tu buvais. Pas que t’aimais pas ça quand, enfin, tu avais une bonne bière entre les mains, mais tu ne faisais pas le difficile, pas quand t’avais passé la majorité de ta vie sur la route. Reposant tes coudes sur le comptoir, tu l’as vit s’éloigner, allant te chercher cette bière qui était supposé être la meilleure. Tu y croyais en fait, t’était quand même dans l’un des pays où l’on fabriquais les meilleures, l’Irlande et l’Allemagne. Un jour, tu te disais que tu prendrais le temps d’aller en Allemagne pendant l’Ocktoberfest, simplement parce que t’aimais les femmes et la bière et qu’un festival contenant les deux à profusions avait toute les chances de t’attirer.

Tu pris la bière qu’elle te tendais, un demi sourire, pris une gorgé. Ce plaisir sur ton palais, sur ta langue, tu ferma les yeux, dégustant l’arôme, dégustant la bière. Enfin. Un sourire sur tes lèvres, alors que tu deposais le verre sur le comptoir, un petit sifflement de satisfaction franchissant tes lèvres

“Tu en prends une avec moi? Ce serais dommage de déguster une bière comme celle là seul.”


Un autre sourire qui étire tes lèvres. Il te semblait presque l’avoir sur le visage en permanence ce sourire, il t’étais aussi naturel que de respirer, mais toi sourire, c’était ta manière de te garder sain d’esprit, si l’on pouvais dire que tu l’étais encore.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid


Zach & Alexis
i love cheap thrills
Un torchon humide dans une main, Alexis passa distraitement un coup sur le comptoir. Pas question que le patron trouve un moyen de l’engueuler si l’envie lui prenait de passer ses nerfs sur quelqu’un. Il n’était pas interdit de boire, de fumer, de parler avec les clients ou simplement de ne rien faire, tant qu’on ne se faisait pas prendre par le big boss ou alors tant que celui-ci n’était pas de mauvaise humeur. Parce qu’il avait le don de passer ses nerfs sur le premier employé qui passait dans le coin si ça n’allait pas comme il le souhaitait. Et, en général, il suffisait d’une soirée où une femme n’avait pas suffisamment écarté les jambes pour qu’il le soit. Tout en se trouvant une occupation machinale, donc, Alexis continuait sa petite conversation avec le client. « J’hésite entre “Tu voudrais pas me montrer à quel point tu es souple, ma jolie ?” et “Je prendrais bien tes seins entre mes mains pour les presser comme des citrons”. » Oui, on venait vraiment de lui sortir ça depuis le début de son service. Elle avait simplement répliqué qu’elle était assez souple pour lui donner un coup entre ses jambes à lui s’il continuait et que les citrons, ça piquait les yeux, pour que les deux hommes se marrent, faussement amusés, faisant simplement semblants de ne pas être vexés par le fait qu’Alexis les refoule. En écho au blond, la Samson se mit à rire. Elle arrivait à tourner à la dérision toutes ces situations parce qu’elle se savait capable de se défendre.

Sa mimique outrée créa un nouveau rire chez la brune. « Si tu viens de débarquer, tu es excusé alors, mais pas pour très longtemps ! » Et, pour appuyer ses propos, elle lui servit la meilleure bière du coin, attendant avec un sourire de voir s’il allait aimer ou pas - ce dont elle ne doutait pas : elle ne connaissait personne, personne qui aimât la bière en tout les cas, qui n’aimât pas celle-ci. Une valeur sûre, en quelque sorte, mais la meilleure des valeurs sûres. La jeune femme le vit fermer les yeux, une preuve qu’il appréciait ce qu’il buvait, preuve accentuée par son sifflement admiratif. Bien, elle avait fait une bonne action en faisant découvrir à quelqu’un une bonne bière, c’était sa BA de la journée. La proposition du type lui fit envie mais elle désigna le verre qui reposait près de sa main. « J’en ai déjà une. Mais ! » Alexis leva les yeux vers l’horloge derrière elle et continua. « Je finis dans quelques minutes, tu pourras m’en offrir une à ce moment là. » Avec un petit clin d’oeil, elle termina sa bière en quelques gorgées. Bon, bah elle savait ce qu’elle allait faire durant une partie de sa soirée et ça semblait plutôt agréable : boire, en compagnie d’un beau type, il y avait pire.

Continuant de frotter machinalement sur le bar avec son vieux torchon qui ne devait plus nettoyer grand chose, elle l’interrogea, curieuse : « Alors, tu viens d’où, comme ça ? »
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Zach & Alexis
i love cheap thrills
La souplesse. C’était un art chez une femme, mais dans l’acte sexuel, à moins d’avoir en tête de faire les pires positions du kama sutra, elle n’était pas nécessaire. Toi, t’en que la femme ne s'étendait pas sur le dos tel une étoile de mer, t’était pas très regardant. Tu éclatais de rire, tu te doutais bien que des mecs dans un bar tel que celui-ci n’allais pas sortir des répliques très poétique, et t’allais pas leurs en vouloir, t’étais pas trop de ce type là non plus.

“Tout le monde le sait que de presser des seins comme des citrons, c’est ce qui le plus agréable! Tu as dû te retenir de ne pas lui sauter dessus, comme ça, en plein milieu du bar! À ta place, ouuuh, je n’aurais pas décliné une telle offre!”


Le sarcasme, tu aimais, tu te couvrais de lui comme un manteau. Pour toi, cela aurais pu être une manière de rire des autres, mais en vrai, c’était pour les faire rire. La plupart te regardais, sans broncher, comme s’il ne comprenait pas ton sens de l’humour, et toi, ça, ça te faisais beaucoup plus rire que ce que tu venais de dire, ce visage totalement dérouté. Oui, tu t’amusais du malheur des autres, mais tu avais fait bien pire dans ta vie, tu ne t’en faisais pas trop avec ça. Mais, elle, elle semblait comprendre le sarcasme, tu ne savais pas si elle allais apprécier, mais au fond, tu n’en avais pas grand chose à faire qu’elle le prenne mal. Tu serais toujours dans un bar rempli à craquer.

“Va falloir que je me mette à étudiez les coutumes du coin alors, question de pouvoir t’impressionnez.”

Tu éclatais de rire à nouveau. Si la soirée ce finissais pas dans un lit, tu reviendrais peut-être la revoir, lui parler, rire, en fait, elle était d’agréable compagnie et toi, quelqu’un qui te faisais rire valait le détour, mais tu te doutais que si cette soirée finissais dans la sueur, tu ne reviendrais pas, du moins, tu l’éviterais, simplement parce que tu avais tellement peur de te retrouver avec une femme sur les talons que tu te comportait en gouja dés qu’elles sortaient de ton lit. Question d’être sûre de n’avoir aucune d’entre elles s’amouracher de toi. Lui souriant.

“Quelques minutes? Bon dieu, je suis sûre que tu veux ma mort, comment vais-je survivre quelques minutes?”

Riant de plus belle, tu pris une gorgée de ta bière,

“D’un peu partout, le plus récent étant les États-Unis.”

Il te semblait avoir été partout, mais en vrai, tu avais beau avoir beaucoup voyagé, tu n’avais pas fait le tour du monde, tu était loin de l’avoir fait, et ça te tordais l’estomac de savoir que tu n’allais pas continuer à voyager l’espace de quelques temps, jusqu’à ce que ta famille se décide à repartir, une autre destination, de nouveaux horizons, et cette fois, t’était bien décidé à les suivre.

“J’imagine que pour aussi bien connaître les bières du coin, tu viens d’ici?”
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid


Zach & Alexis
i love cheap thrills
Alexis secoua la tête tout en avalant l’alcool qu’elle venait de prendre dans son verre. « Je te le déconseille ou alors tu ne ramèneras plus personne dans ton lit. » Elle l’aimait bien, il était bon riant, bon vivant, il buvait pas mal et riait beaucoup, tout ce qu’il lui fallait pour passer une bonne soirée. Et puis, un mec qui ne la draguait pas ouvertement dès le début de leur conversation, ça changeait pas mal, et c’était vraiment appréciable de pouvoir rigoler et déconner sans être sûre que, derrière, le type voulait du cul, du cul et toujours du cul. Même si ce type voulait peut-être ça, que ça et uniquement ça, il avait le mérite d’être plus subtil.

Alexis l’étudia d’un rapide coup d’oeil et détermina aussitôt qu’il faisait sûrement un très bon garde du corps. Il paraissait abordable et souriant mais elle sentait qu’il pouvait également se montrer dur et froid, sous cette apparente bonne humeur. « Et tu as gardé le corps de qui ? » demanda-t-elle avec un petit sourire. Il ne venait pas d’ici, donc si ça se trouve, il avait déjà été garde du corps auprès de personnalités connues ou importantes. En tout cas, il allait sûrement avoir du mal à exercer son métier à Bray, elle ne connaissait pas grand monde qui ai besoin d’un garde du corps. Le père de Castiel, à la limite, mais même lui était trop imbu de sa personne et trop sûr de lui pour accepter que quelqu’un le surveille en permanence. « Et tu es au chômage depuis que tu es à Bray ? »

Elle porta de nouveau son verre à ses lèvres et bu une grande gorgée de bière avant de pointer un doigt interrogateur sur son interlocuteur. « D’ailleurs pourquoi Bray ? C’est pas comme si c’était une grande ville ou un endroit où il se passait pleins de choses. » Enfin, à moitié. Elle soupçonnait Bray d’abriter plus de secrets qu’elle-même n’en connaissait, mais quand même, pourquoi décider de s’établir ici ? Alexis n’avait jamais connu que ça, et les quelques vacances à Londres, mais rien de plus. Elle hocha d’ailleurs négativement la tête à la question du blond. « Non, je n’en ai pas encore eu l’occasion. »
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Zach & Alexis
i love cheap thrills
“Oh! Alors, tu peux me parler de cette technique? Tes impressions? Je pourrais peut-être l’utiliser sur la prochaine femme que je ramènerais, histoire de bien tester son efficacité.”

Tu riais toujours lorsque tu pris ta prochaine gorgée.

“S’ils ont des aussi bons conseils, je suis sûre que ce lire deviendras un best seller en un temps record! Je te conseillerais seulement de changer d’emploi, tu risque d’être envahit par les mecs qui vont tester leurs techniques.”

Et tu ris, tu te disais qu’en fait, ça serait pas totalement différent, que partout où tu allais, il y avait toujours des mecs qui ne savaient pas du tout charmer, et toi, t’étais bien le premier que tu qualifiais d’incompétent. Tu ne te prenais pas la tête par contre, tu ne t’étais jamais pris la tête avec ce genre de chose. Non, t’avais aucune technique en vrai, tu ne faisait que lancer des trucs pourries en riant.

Tu n’avais pas le temps de lui répondre, elle te faisait un signe qu’elle revenait, et toi, tu resta sur ton tabouret, buvant ta bière, un sourire permanent sur les lèvres. Mais tu ne savais pas trop ce que tu allais lui répondre, au fond, ça te donnais le temps de mettre tes idées en place. Tu pouvais pas lui dire que t’étais un fraudeur et un chasseur, elle ne comprendrais probablement pas, et tu pouvais encore moins lui dire que tu passais ta vie sur la route à tuer des créatures surnaturelles. Non, tu pouvais pas vraiment. Et c’était tout ce que tu avais toujours fait, t’avais pas eu d’occupations fixe, t’avais jamais rien fait de légal, seulement depuis que t’avais débarquer à Bray. C’était bien la première fois que tu occupais un poste qui ramenais de l’argent totalement légalement. Et ton esprit, il roulais à cent mille à l’heure, essayant de trouver une occupation que tu n’avais pas fait. Au fond, tu savais même pas pourquoi tu te forçais, ce n’est pas comme si tu avais déjà été sincère par rapport à ton métier, jamais.

“J’étais garde du corps”

Tu sortais ça simplement parce que c’est ce que tu faisait présentement, mais en vrai, ça n’avais absolument rien à voir avec ce que tu avais toujours fait. Tu le réalisais maintenant, ton métier il était loin d’être excitant, surtout ici à Bray, il n’y avais pas vraiment de menace extrême sur quiconque.

“T’as voyager un peu?”

Toi tu te disais que t’avais trop voyager, t’avais toujours été sur la route, depuis bien longtemps, et parfois tu te disais que t’avais trop vu, et tu avais décidé que tu t’installais l’espace de quelques instant, ici à Bray, mais tu savais pas trop, ça te démangeait déjà de repartir, de voir du pays, de prendre ta voiture et de partir à l’aventure.
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1768
Age du personnage : 25
Race : Tempestaire d'eau douce
Métier/Etudes : Barmaid au The Drunk Mermaid


Zach & Alexis
i love cheap thrills
Alexis secoua la tête tout en avalant l’alcool qu’elle venait de prendre dans son verre. « Je te le déconseille ou alors tu ne ramèneras plus personne dans ton lit. » Elle l’aimait bien, il était bon riant, bon vivant, il buvait pas mal et riait beaucoup, tout ce qu’il lui fallait pour passer une bonne soirée. Et puis, un mec qui ne la draguait pas ouvertement dès le début de leur conversation, ça changeait pas mal, et c’était vraiment appréciable de pouvoir rigoler et déconner sans être sûre que, derrière, le type voulait du cul, du cul et toujours du cul. Même si ce type voulait peut-être ça, que ça et uniquement ça, il avait le mérite d’être plus subtil.

Alexis l’étudia d’un rapide coup d’oeil et détermina aussitôt qu’il faisait sûrement un très bon garde du corps. Il paraissait abordable et souriant mais elle sentait qu’il pouvait également se montrer dur et froid, sous cette apparente bonne humeur. « Et tu as gardé le corps de qui ? » demanda-t-elle avec un petit sourire. Il ne venait pas d’ici, donc si ça se trouve, il avait déjà été garde du corps auprès de personnalités connues ou importantes. En tout cas, il allait sûrement avoir du mal à exercer son métier à Bray, elle ne connaissait pas grand monde qui ai besoin d’un garde du corps. Le père de Castiel, à la limite, mais même lui était trop imbu de sa personne et trop sûr de lui pour accepter que quelqu’un le surveille en permanence. « Et tu es au chômage depuis que tu es à Bray ? »

Elle porta de nouveau son verre à ses lèvres et bu une grande gorgée de bière avant de pointer un doigt interrogateur sur son interlocuteur. « D’ailleurs pourquoi Bray ? C’est pas comme si c’était une grande ville ou un endroit où il se passait pleins de choses. » Enfin, à moitié. Elle soupçonnait Bray d’abriter plus de secrets qu’elle-même n’en connaissait, mais quand même, pourquoi décider de s’établir ici ? Alexis n’avait jamais connu que ça, et les quelques vacances à Londres, mais rien de plus. Elle hocha d’ailleurs négativement la tête à la question du blond. « Non, je n’en ai pas encore eu l’occasion. »
© wild bird
   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
i love cheap thrills (zachariah + alexis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» BON ANNIVERSAIRE ALEXIS !!!
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» Love Calculator

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-