Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 [EVENT OBCM] - IT'S A BIT COLD OUT THERE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'Skye Kinkaid' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ATTAQUES' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Messages : 3576
Race : Triton
Métier/Etudes : Officiellement gérant de TDM. Membre du SC Tritons
IT'S A BIT COLD OUT THERE
Castiel attendit que Niamh soit à ses côtés pour commencer à marcher. S'il n'appréciait pas les trois quarts des gens présents ici - et pour cause, il savait de source sûre que la moitié d'entre eux était des métamorphes ... Pas vraiment l'espèce favorite du triton, donc - il était plutôt heureux que sa soeur soit de la partie. Un peu moins de la présence de son père, même s'il ne le montrait pas, mais il faisait avec, comme absolument tous les jours de sa vie. Même au fond de la Sibérie il n'avait pas pu obtenir un break avec son paternel. Rien d'étonnant, si on analysait bien la situation, quand on savait ce que le grimoire pouvait faire. Valait mieux mettre les meilleurs sur le coup. Même si le Ò Murchù ne voyait pas le chef de l'organisation temporairement amie du PTS. Il n'avait d'ailleurs pas souvenir l'avoir déjà vu, ou même s'ils en avaient un. Peut-être étaient-ils tous en freelance, ça expliquerait pourquoi c'était la merde, par chez eux. Brièvement, le triton se demanda si ce n'était pas un signe qu'il ne se tramait pas que la paix  à Bray alors qu'ils étaient loin. Une pensée vint pour sa soeur, restée en Irlande et désormais enceinte, et il craint momentanément qu'elle ne se retrouve au milieu de quelque chose qu'elle ne pourrait pas gérer. La réponse de sa jumelle le sortit cependant de ses pensées, et il se mit à rire doucement. " T'es vraiment une feignasse ... Mais non, je veux bien être un vrai athlète, mais y a des limites. "
Reprenant le silence, le triton continua son chemin. Il ne tarda pas à distancer sa jumelle sans vraiment s'en rendre compte, se retrouvant presque en tête de file, non loin des métamorphes. Rien d'étonnant à cela, il ne pouvait jamais rester en place et avait appris à courir pour se canaliser. Lorsqu'il ne chassait pas, il allait courir dans la forêt, et en connaissait pratiquement tous les secrets. La voix de Niamh résonna, se plaignant des températures, lui décochant un sourire. Même s'il n'en disait rien, il n'aimait pas non plus ce genre de temps. Rien de particulier à cela, son espèce voulait qu'ils soient plus à leur aise en milieu marin et ensoleillé que sous une tempête de neige.

Ils mirent environ deux heures pour atteindre le bas de la montagne, et certains d'entre eux montraient déjà des signes de fatigue. Sans doute la nuit qu'ils avaient passé, lui n'était pas trop mal loti, pour la peine, mais ce n'était pas le cas de tous. Beaucoup n'avaient pas vraiment l'habitude des nuits à la belle étoile. Le chemin se fait plus étroit, et le petit groupe se dirige vers les escaliers que l'on peut apercevoir, menant, sans aucun doute, au monastère. C'est là qu'ils apparurent. Trois sourires, dans une masse de fumée noire. Les poils de Castiel se hérissèrent. Il n'avait pas cette haine instinctive pour beaucoup d'espèces. Des djinns. Il pouvait les flairer à des kilomètres. Enfin, façon de parler. Il pouvait au moins les flairer lorsqu'il se retrouvait en face d'eux. Le jeune homme vit Niamh plonger et lancer ses couteaux, avant de se prendre une partie de la boule de feu dans le bras droit. Il n'eut toutefois pas le temps de lui porter secours, puisqu'il se retrouvait face à l'un des deux autres djinns, qui avait décidé de les prendre en grippe, lui et Skye. Ironie quand on y pensait, qu'ils se retrouvent en binôme alors qu'ils avaient voulu s'entre-tuer. Acquiesçant sans dire un mot, le temps manquant et au moins deux djinns se trouvant encore dans la course, Castiel attendit que la jeune femme ait déconcentré la créature pour sortir son long coutelas, et d'un coup sec le décapiter. Il sentit des éclaboussures noires semblables à du sang lui arriver sur le haut du corps, alors qu'il envoyait la tête valser d'un coup de pied. Une fois les ennemis écartés, ils devront prendre le temps de les enterrer pour qu'ils ne reviennent pas d'entre les morts. Ce serait quand même assez dommage, n'est ce pas?
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'Castiel Ó Murchú' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ATTAQUES' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Messages : 146
Age du personnage : 28
Race : Tempestaire de lave.
HS:
 

« Concrètement, s'il m'arrive quoi que ce soit, ce sera de ta faute. Je dis ça, je dis rien. »
C'était sa botte secrète, l'argument ultime, l'arme de la dernière chance - et bien sûr il y avait une part de vérité, parce qu'Anonyme était trop prudent et globalement trop vieux pour se faire berner par le premier venu qui voudrait tâter sa jugulaire et que la seule raison pour laquelle il se compromettrait se trouvait être Balthier ; il n'avait pas vraiment le choix, c'était dans son contrat.
Mais il se pensait aussi intouchable, depuis le temps, parce qu'après avoir connu tous les cercles de l'Enfer au fil de ses invocations il s'était persuadé ne jamais pouvoir tomber plus bas. Arrogance ou inconscience, peu importait ; le doute était l'apanage de ceux qui craignaient l'éventualité de ce qui pourrait arriver, et Raphaël était trop optimiste pour envisager le pire.
Quoiqu'il en était, il ne pesait ses mots que pour ce qu'ils pouvaient lui apporter et en l'occurrence, Raphaël voulait vraiment, vraiment conduire la voiture. Faire marcher la fibre de culpabilité de son magicien n'était pas toujours très probant, mais ils savaient l'un comme l'autre que quand le Génie en arrivait à de telles extrémités, c'est qu'il n'avait plus d'arguments légitimes pour arriver à ses fins.
Ce qui sous-entendait également qu'il allait employer les grands moyens et devenir incroyablement chiant sous peu. Au moins avait-il la décence de prévenir au préalable.

Étonnamment, avant même qu'il ne comprenne qu'il s'était fait berner comme un bleu, avant même que son esprit n'analyse ce qui était en train de se passer, pourquoi les lèvres du djinn s'arquaient tandis que les siennes se crispaient - avant même que la réalité de la situation ne le frappe de plein fouet, il repensa, une seconde, juste une seule, à cette phrase qu'il avait maintes et maintes fois répétée sans y prêter une once de sérieux.
Puis il décortiqua sa faute : à trop vouloir se jouer de l'autre, faire mine de ne pas se soucier de Balthier tout en gardant un œil sur lui, tout son être avait hurlé au djinn "hé, ce type-là, c'est mon invocateur" et c'était un pari risqué, parce que ce dernier ignorait quelles clauses liaient le magicien et le génie - mais quand on jouait à quitte ou double, c'était une chance sur deux de s'assurer un avantage non-négligeable.
Pour être parfaitement honnête, Raphaël aurait fait exactement la même chose. À peu de choses près.

Son adversaire avait fait mine de le viser lui et comme un idiot prévisible Raphaël avait levé un mur d'eau devant lui, le sourire au coin des lèvres et l'air d'inviter son vis-à-vis à le faire. Magie contre magie, à la loyale, à celui qui saurait dominer l'autre.
Mais il n'y avait rien de fairplay, quand l'importance d'une quête transcendait le principe d'existence, et sans lâcher son regard le djinn relâcha son projectile enflammé dans une direction inattendue - et Raphaël aurait juré, durant cette seconde où le temps se suspendit pour lui au milieu du chaos ambiant, lire sur les lèvres de la silhouette encapuchonnée.
"Cours."
Et les secondes s'étirèrent douloureusement et Raphaël fit exactement cela ; la neige crissa sous son pied et il s'élança vers Balthier, ordonnant d'un mouvement de poignet à son mur aquatique d'aller s'interposer. Mais il n'était plus calme, et la panique rendait sa magie instable - tout au plus ralentit-il la boule de feu sans rien de déterminant, le temps d'un battement de cœur.
Ou alors fut-ce un battement de cœur crucial, donnant à Anonyme la demi-seconde nécessaire pour atteindre le professeur et sans aucune forme de douceur le Génie le repoussa avec violence, l'obligeant à se décaler à l'abri pour mieux encaisser la déflagration à sa place.

Ce n'était pas parce qu'il ne pouvait pas en mourir que ça ne faisait pas un mal de chien, et parfois Raphaël oubliait à quel point il détestait avoir mal. En un grognement, il tenta de se redresser, les doigts vainement agrippés à la poudreuse alors que son regard repartait déjà à la recherche de Balthier, s'assurer qu'il aille bien, prêt à prendre sur lui pour repartir le protéger comme si sa vie en dépendait.
Et ce n'était pas sa surdité relative ou sa vision trouble due à l'explosion qui allaient l'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'Raphaël Links' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ATTAQUES' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Invité
Invité

It's a bit cold out there

Event OBCM

Nous étions là pour la bonne cause. Pour notre cause. Pour ma cause en quelque sorte. En rejoignant l'OBCM, en devenant un des conseillers, je savais que j'entrais dans une organisation qui me permettrait de faire des petits pas en direction de mon rêve, de mon but ultime, de mettre fin à la guerre des Quatre. La différence était que je devais, avant de mettre fin à cette guerre, protéger toutes les créatures surnaturelles du monde de ceux de ma propre espèce qui voulait les anéantir de la surface de la Terre. Nous n'étions pas les seuls ici, nous n'étions pas les seuls en Sibérie à vouloir le grimoire, je crois que nous en étions tous conscient. Je l'étais d'autant plus que j'avais tenté au mieux de protéger nos arrières alors que nous marchions dans la neige et que nous avançions petit à petit sur cette montagne, que je me sentais de plus en plus oppressé. Et les sarcasmes, les râleries de Raphaël n'arrangeait rien à la situation. Il me donnait un mal de crâne, en plus de vouloir l'enfoncer dans la neige pour qu'il ferme son bec. Dans d'autre circonstance, j'aurais été sans doute moins sur les nerfs et sur la défensive, en tout cas, il me donnait envie de le claquer plus que de raison et de d'habitude. Mais contrairement à lui, je gardais le silence, un peu comme tout ceux avec nous, nous étions tous en alerte.

Depuis combien de temps est-ce que nous marchions ainsi dans la neige sans croiser âme qui vive, sans rien d'autre comme son pour nous accompagner que les bruits de nos pas et de temps en temps, des petites phrases lâchées par nos compagnons de voyage. Je les connaissais un peu tous, Skye, qui ne m'appréçiait pas alors que je n'avais rien contre elle ; Joseph, le bras droit de l'organisation, celui dont je visais la place, les Ó Murchú, Niamh et Castiel, bien que je n'ai pas vraiment de contact avec eux, plus particulièrement. Je restais derrière, au grand dam de mon Génie qui me faisait bien comprendre que je trainais bien trop le pas pour lui. Il aurait préférait que je sois au milieu du groupe, ni devant ni derrière, suffisament en sécurité pour qu'il n'ait pas à trop me surveiller, mais à cette place, j'avais une vue d'ensemble, je pouvais voir tout ce que les autres faisaient, et j'assurais que personne ne nous prendrait par surprise. Ainsi donc, à cette place, je pouvais entendre leurs voix sans comprendre vraiment ce qu'il se disait. Je savais cependant que nous nous protégions les uns les autres, ou plutôt, ceux avec des affinités ceux protégés, et Raphaël avait le devoir de me protéger. J'aurais pû le laisser se démerder avec son devoir, et m'assurer que nous étions tous en sécurité, mais quelque part, je voulais aussi le protéger, je voulais lui rendre l'appareil.

Lorsque les Djins apparurent avec leur sourire qui en disait long sur leur objectif, je me tournais presque aussitôt vers Anonyme, pour laisser une incantation afin de nous protéger au moins tous les deux, mais il fut plus rapide, et visiblement, un véritable duel se lançait entre eux. J'en profitais pour jeter un rapide coup d'œil aux autres qui eux se battaient avec des armes. Mon Génie et moi nous étions surtout utilisateurs de sorts et de la Magie, magie contre magie, cela aurait pû être intéressant si nous n'étions pas si en danger. Avant que j'ai eu le temps de comprendre, je me retrouvais pousser dans la neige par Raphaël qui m'avait visiblement protéger contre un sort lancé par notre adversaire. Crétin que j'étais, comme un débutant, j'avais détourné mon attention du combat présent et qui me concernait. Grognant, je secouais la tête pour reprendre mes esprits et chercher mon Génie du regard. Il était dans la neige, mal en point, en tout cas, il en avait l'air. Rapidement, sans prendre le temps de me relever, je lançais un sort d'attaque, un jet de trois énormes épines de glace en direction du Djin restant, et surtout de ses points vitaux.
J'eus la satisfaction de voir mon sortilège heurter la cible de plein fouet alors que la panique m'avait légèrement envahit en constatant que mon garde du corps était au sol. Laissant le Djin s'écrouler dans la poudreuse, la tête, le cœur et l'estomac transpercer de toute part, mort, je me relevais pour me précipitais vers Anonyme et me penchais vers lui.

Pour une fois que tu honores comme il se doit tes obligations, tu aurais pû au moins faire semblant de faire le mort pour que je m'occupe de toi.


Vu la situation, ce n'était peut-être pas de bon ton de plaisanter, ni de jouer sur sa corde sensible, mais je devais reconnaître que c'était avant tout pour me rassurer moi-même. Raphaël était salement blessé, mes capacités de soin étaient très limités, je devais vraiment les améliorer, j'avais surtout compter sur lui pour se mettre en sécurité tout en me protégeant, je me disais que je n'aurais pas à me concentrer sur cette partie de la Magie pourtant si utile.

Est-ce que tu peux te relever ?


DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'Balthier Barries' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ATTAQUES' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
IT'S A BIT COLD OUT THERE  
« OBCM + PTS »


It's a bit cold out there

La victoire face aux djinns est entière. Vous décidez tout de même de les enterrer pour ne pas qu’ils reviennent d’entre les morts, même si cela vous faire perdre un peu de temps. De toute façon, dans ces lieux, il n’y a personne à par vous, désormais. Puis vous vous remettez en route, continuant à grimper le flanc de la montagne, jusqu’à ce que, enfin, devant vous, se dessine ce qui ressemble fort à un monastère.

Vous y pénétrez, dans un silence presque religieux. Il n’y a personne dans les couloirs que vous traversez d’un pas pressé, comme si le monastère était complètement abandonné. Vous croisez enfin un vieux moine à qui vous faites comprendre ce que vous cherchez et qui vous indique un sentier s’éloignant du monastère. Une sorte de chapelle se trouve au bout. Alors vous grimpez à toute vitesse ce qu’il vous reste de montagne à parcourir et vous pénétrez dans cette chapelle, vide, à l’exception d’un piédestal en pierre, imposant malgré le fait qu’il ne soit fait que de pierre brute. Mais il n’y a rien, pas de Grimoire, alors qu’il devrait être ici, vous le savez. Mais il n’y a rien, rien du tout. Quelqu’un est venu avant vous.

Informations complémentaires

Votre expédition en Sibérie s’achève ici. Le Grimoire a été trouvé avant vous et par quelqu’un d’autre, à coup sûr les Dux Tenebris. Il ne vous reste plus qu’à rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT OBCM] - IT'S A BIT COLD OUT THERE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20
» [Event Horde]L'operation Agonie
» [Projet- Event pré 4.0.3] La vérité sur ...
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-