Le forum rouvre ses portes, bon retour parmi nous !
Merci de privilégier les races autres que Tempestaire et Fée (hors scéna)

 

 [EVENT DUX] - IT'S A BIT COLD OUT THERE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Messages : 3576
Race : Triton
Métier/Etudes : Officiellement gérant de TDM. Membre du SC Tritons
#ADMINDELEVENT

Le dé "ATTAQUES"

Face 1 - L'adversaire esquive l'attaque
Face 2 - L'adversaire est touché partiellement et votre action n'a pas totalement l'effet escompté, l'adversaire est touché légèrement
Face 3 - L'adversaire esquive et vous attaque, en vous blessant légèrement
Face 4 - L'adversaire est touché totalement et votre action atteint son but
Face 5 - L'adversaire esquive et vous attaque, en vous blessant gravement

N'oubliez pas de lancer le dé à chaque fois que vous écrirez sur une attaque, sinon elle ne comptera pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
IT'S A BIT COLD OUT THERE
Même si ça ne nous avancé pas plus, j'étais content que Nyméria soit d'accord avec moi. On était d'accord sur le fait qu'il devait bien exister, mais au delà de ça, nous restions septique. Qu'est-ce qui allait nous attendre ? Un vieux bouquin moisi ? Une langue perdue à jamais que personne ne réussira à traduire ? Ou alors juste un simple manuscrit comme un autre, sur de vieilles légendes ou sur l'histoire de celui qui l'a écrit. Tout ce que nous savons de ce bouquin, pour l'essentiel venait de l'oracle des DT. Soit disant que Mac aurait lu des trucs sur ça, attestant finalement son existence, mais ce que dit Mac, je me permets d'émettre quelques doutes ... non plutôt réserves serait le terme juste. Je me contentais de hocher la tête, cela ne servait à rien d'enchérir sur ce sujet, je pense que nous étions arrivés à son terme. Je fus encore plus heureux de constater que si je décidais de m'emparer du grimoire avant les DT, elle serait de mon côté. Elle était aussi méfiante que moi sur leur compte et il était préférable que nous soyons en possession de ce grimoire, plutôt qu'eux. Après tout, nous ignorions leur but réel alors que nous savons exactement ce que nous allons faire avec si nous l'avons entre les mains. J'esquissais un sourire entendu à l'adresse de la jeune femme. J'étais définitivement content de la savoir à mes côtés dans cette aventure. « Content de savoir que j'aurais une alliée en cas de problème ...» Après il était facile de fanfaronner avant que le problème n'arrive et ne plus être là quand il faut l'affronter. Je serais vite fixé sur cette histoire, si elle est vraiment digne de confiance, elle sera de mon côté le moment venu, sinon je serais que si elle se met en travers de mon chemin, je serais sans pitié.

Nous continuâmes à marcher, toujours en tête, suivi de relativement près par les autres membres du groupe. Est-ce qu'on nous laissait en avant pour faire face au danger en premier ou alors parce qu'on n'avait pas confiance en nous ? Pour être honnête je n'en avais aucune idée et je m'en moquais. Je n'avais pas envie de les avoir dans les pattes et je ne tenais pas non plus à me forcer à leur faire la conversation, comme si de rien n'était. Alors c'était mieux ainsi, Nym et moi devant et les autres qui nous suivent. De toute façon même si nous discutions, nous restions sur nos gardes. J'ignore si on serait aussi efficace face à une attaque par derrière mais j'aime à me dire que j'avais de bons réflexes et Nyméria aussi ... La discussion changea de registre et devint tout de suite plus personnel. J'avais la sensation que ma vie était étalée au grand jour, pourtant elle était la seule à pouvoir entendre, du coup je ne craignais pas grand chose. C'était assez bizarre de parler de ça avec elle et pourtant il faudra bien un jour que je l'annonce officiellement, je ne pourrais pas le cacher éternellement. Le plus difficile pour le moment était un peu tout en fait. Je n'étais pas prêt à être père et encore moins d'une créature magique. Comment j'allais gérer ça ? Comment j'allais faire pour garder ma crédibilité derrière ? Pourtant je n'y pouvais pas grand chose, j'ignorais la nature d'Hazel jusqu'à notre rupture et le petit était déjà en route sans qu'on ne le sache. Et aujourd'hui je ne m'imagine pas lui ôter la vie juste parce que je suis un chasseur. Je ne l'ai pas encore vu mais malgré tout je sais que je ne le pourrais pas ... Suis-je un lâche ? Peut-être. « Je me disais aussi que c'était le pire ... Merci de me réconforter Nyméria ... » Lui dis-je très légèrement en plaisantant. J'aurais voulu prendre un ton plus amusé mais sincèrement le coeur n'y était pas. Elle avait raison, je me retrouvais face à la pire situation que l'on puisse imaginer. J'étais père bordel ... et d'une créature, une putain de fée ... Qu'est-ce que je vais faire bordel ?!

Fort heureusement pour moi et pas pour le groupe, quelque chose plana au dessus de nos têtes et l'ombre était plutôt imposante. Qu'est-ce que c'était ? Je n'en avais aucune idée, d'ici je ne voyais rien en dehors du fait que c'était massif. Nous venions de sortir d'une sorte de boyau assez étroit qui ne pouvait laisser passer que deux personnes côte à côte. Je n'y avais pas réellement prêter attention car j'avais l'esprit occupé par Milo mais là qu'un danger planait au dessus de nos têtes je peux vous assurer que j'avais l'esprit totalement opérationnel. Tout en avançant je fixais le ciel en tentant d'apercevoir la bestiole qui nous avait survolé quand elle se posa devant nous, nous éjectant tous au sol par la force de son atterrissage. Mais qu'est-ce que c'est que ce machin ? Je restais sous le choc quelques instants, avant de me relever et d'attraper par réflexe mon révolver. Je me tournais vers les autres qui se relevaient aussi et mon regard arriva vers Keenan. Je m'attendais à avoir une réaction de sa part, à mes yeux c'était le plus compétent des DT mais je me souvins soudainement qu'il était aveugle, en dehors d'avoir été projeté, il n'a rien du capter. « Si j'vous dis que la bestiole qui vient d'atterrir à la tête, les ailes et les serres d'un aigle et le corps d'un lion, vous y croyez vous ? » Lui dis-je en me rapprochant de Keenan tout en restant de face au griffon afin de pouvoir tirer s'il venait à bouger. « Mais c'est quoi c'pays ? Vous saviez qu'on pourrait rencontrer ce genre de créature ? Et on fait comment pour la dégommer ? J'ai un peu peur que nos balles ne suffisent pas ...» J'étais prêt à tester, pour être honnête mais là il était plutôt calme, s'il venait à s'énerver parce qu'on l'agresse et qu'en plus nos balles ne fonctionnaient pas, on serait dans une merde noire. Alors j'espérais, naïvement, que Keenan avait une solution miracle ... l'espoir fait vivre comme on dit !
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
IT'S A BIT COLD OUT THERE
Keenan était résolu à faire le chemin seul. Du moins, à ne pas avoir de compagnie proche qui tente de lui adresser la parole. Non pas qu'il n'en ait pas envie, mais la situation était tout de même compliquée. Après tout, les chasseurs et les Dux Tenebris n'étaient pas les meilleurs amis du monde. Lui-même ne tolérait les chasseurs qu'à très faible dose, les considérant pour la plupart complètement dénués de sens de réflexion. Si certains s'étaient démarqués au cours des dernières entrevues que les deux organisations avaient eu, ils restaient tout de même assez rares pour ne pas que l'oracle en face une nouvelle généralité. Mais même en dehors de cette méfiance mutuelle, à l'intérieur même des Dux Tenebris, tout était loin d'être licornes, paillettes et goûters d'anniversaires. Si Keenan avait un certain respect pour le maire et Maxine, les autres humains le laissaient de marbre, tandis que les djinns lui donnaient une furieuse envie de vomir. Travailler main dans la main était déjà assez dur par ses visions, alors physiquement, c'était un miracle qu'il n'ait pas déjà tranché une tête par accident. Sans parler du fait qu'il se savait assez mal vu également. Il était non-voyant, avait les visions qui guidaient la plupart de leurs missions, et parlait peu. Toujours solitaire, il ne se sentait pas le besoin d'interagir avec les autres, ce qui lui valait parfois des regards qu'il savait emplis de jugement. Mais ça ne différait pas beaucoup de ses étudiants, il avait l'habitude des messes basses à son sujet, même de se faire sous estimer. Parce qu'il était non voyant, il était forcément toujours dans le besoin, et avait constamment besoin d'aide. Fausse vérité, puisqu'il s'en sortait très bien en vivant seul. Il avait également appris à se battre, à la mort de son frère, et même si ça n'avait pas été simple, il s'en sortait maintenant très bien et serait tout à fait capable d'avoir le dessus lors d'un combat. On ne pouvait pas lui donner de ceinture noire, il ne fallait pas abuser, mais le fait d'être sous estimé, face à un ennemi, donnait beaucoup plus de possibilité, sans compter le fait qu'il ait appris depuis enfant à se fier à ses autres sens, plus que n'importe quel humain en possédant les cinq.

Ses pensées l'avaient éloigné assez de la situation actuelle pour que l'oracle soit presque surpris d'entendre la voix de Mackayla à ses côtés. Sa remarque le fit toutefois sourire, et le temps que la jeune femme le rejoigne, il se permit de laisser passer les chasseurs qu'il sentait derrière lui. Après tout, c'était la chose la plus intelligente à faire, si un danger se profilait. S'il pouvait sentir les mouvements de l'environnement, il ne serait pas assez prompt à réagir face à une menace qu'il ne pouvait voir. La jeune magicienne ne mit pas longtemps à arriver à sa hauteur, et il se remit en marche, un sourire toujours aux lèvres face à l'exclamation. Il ne pouvait lui donner tort sur ce point, surtout après avoir assisté à la réunion au quartier général. C'était loin d'être facile, la coopération des organisations, sans compter les esprits tendant bien trop facilement à la colère. Il devait être un des seuls, de son côté du moins, à analyser et réfléchir avant de parler, mis à part le maire. Les autres ... Disons qu'ils étaient brusques et ne cherchaient ni diplomatie, ni concessions. Tous les gens présents voulaient voir les choses se produire telles qu'ils l'avaient décidé. Il fallait être fou pour penser que l'alliance durerait longtemps. Il se demandait d'ailleurs jusqu'à quel point ils risquaient de se battre aujourd'hui. " Il faut prendre sur soi. Ce n'est que l'histoire de quelques heures. L'enjeu est bien trop important pour des querelles telles que celles-ci." Pouvoir annihiler toute trace du surnaturel, c'était un rêve. C'était le but de sa vie, en vérité, et s'il devait coopérer avec des chasseurs pour y arriver, il le ferait. Il ne fallait pas perdre de vue son objectif, c'était essentiel.

Mais la conversation n'eut pas le loisir d'être continuée. Avant qu'il ne comprenne ce qu'il lui arrive, Keenan sentit un souffle le projeter au sol, envoyant sa canne valser quelques mètres plus loin. Laissant échapper un juron - il ne jurait pas énormément, mais parfois, cela sortait sans qu'il ait le temps de le retenir - il tatonna quelques secondes avant de mettre la main sur l'objet. Fronçant les sourcils, il ne put entendre que les exclamations étonnées et emplies d'appréhension des chasseurs et membres des DT autour de lui. " Mackayla, qu'est ce qu'il se passe?" L'oracle ne savait toutefois pas si le choc qui l'avait projeté ne l'avait pas séparé de la magicienne. C'est d'ailleurs Azraël, le seul chasseur présent à qui il avait parlé sans avoir envie de lui coudre la bouche avec du fil et une aiguille, qui lui répondit. Keenan avait certes entendu un bruit qui pouvait s'apparenter à un oiseau, l'attérissage des ailes aidant, mais avait supposé que c'était le fruit de son imagination, sonné par le choc. Sans doute dût il blémir un peu lorsqu'il lui vint la description de la bête. " Un griffon ? Vous parlez d'un griffon ?" C'était une blague ? S'il tentait de garder son calme, il n'en demeurait pas moins agité. Après tout, les griffons tout comme toute autre créature issue des anciens textes ne devaient pas exister, exception faite de certaines espèces. En vérité, Keenan n'avait jamais admis la possibilité que Bray ne possède pas toutes les races possibles, parce que personne ne s'en doutait. Personne n'avait jamais vu de griffon ... Ou alors n'était resté assez longtemps en vie pour en parler. Si je savais qu'on risquait de tomber sur une créature mythologique qui doit sans doute faire la taille d'un petit avion? Je suis peut-être un connard mais je vous aurais prévenu. Mais ça n'a aucun sens ... Ces bêtes là devraient logiquement vivre dans le Sud de l'Europe, pas au milieu de la Sibérie." L'oracle faisait tourner toutes ses connaissances à l'intérieur de son esprit. Encore une chance que la mythologie allait de pair avec son métier. Mais la situation pressait, il n'avait comme qui dirait pa le temps de jeter un oeil à ses bouquins. " Essayez de gagner du temps, tirez lui dans les pattes, évitez de l'énerver, j'ai besoin de ving secondes pour trouver une idée. Son bec, est-ce qu'il crie? S'il s'apprête à le faire, couvrez vos oreilles. "
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
IT'S A BIT COLD OUT THERE
Il n’y avait pas besoin d’en dire plus, Azraël avait parfaitement résumé la situation : ils espéraient qu’il y aurait quelque chose au bout de ce chemin qui grimpait de plus en plus et comptaient bien obtenir la part qui leur revenait de droit si c’était effectivement le cas. Nymeria eut un petit sourire à son tour et hocha la tête pour confirmer les propos du chasseur. Elle aussi, elle était contente de savoir qu’il était son allié dans cette mission. Disons que c’était le seul à qui elle pouvait prétendre faire confiance, Nymeria. Même si le mot confiance ne faisait pas partie de son vocabulaire, c’était quand même ce qui s’en rapprochait le plus. Elle était prête à combattre avec lui et à lui laisser une partie de sa vie entre les mains, s’en remettant à ses compétences. C’était comme à l’armée, elle ne faisait pas confiance à ses équipiers, pourtant, sur le terrain, l’un protégeait son flanc gauche et l’autre son flanc droit sans qu’elle ne regarde toutes les deux minutes pour savoir s’ils faisaient correctement leur job. Nymeria, elle savait ce qu’ils valaient et elle se savait également apte à réagir en cas d’imprévu. Mais en dehors de ça… Bien qu’avec Azraël il y avait peut-être quelque chose en plus. Elle l’appréciait un peu. Un petit peu. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle avait interrogé son état et rebondit sur ce qu’il disait, chose qu’elle faisait avec… et bien avec personne en fait. Ou presque. Rares étaient ceux à qui la jeune femme accordait assez d’importance pour se préoccuper de leur état. Très peu douée pour les blagues et l’humour, elle avait lâché sa plaisanterie un peu au hasard, Nymeria, même si elle était entièrement d’accord avec ce qu’elle avait dit : les enfants, c’était horrible. Elle n’imaginait pas tomber enceinte et refusait toute idée de maternité. Mais que ce soit au fond la vértié et que ce soit vraiment ça qui tracasse le chasseur, elle ne s’y attendait pas du tout, Nymeria. Elle lui lança un regard, abandonnant son visage neutre pour un cours instant, laissant la surprise s’afficher pleinement. « Sérieusement ? » Déjà peu loquace, c’était la seule chose qu’elle arrivait à formuler en cet instant.

Mais ils n’eurent pas le temps d’approfondir qu’une ombre survola le groupe, accompagnée d’un bruit assourdissant. Nymeria réagit au quart de tour et constata qu’Azraël en faisait de même. Ils suivirent l’ombre des yeux, la main de Nymeria ne traînant pas loin de ses armes et la virent s’approcher du sol pour se poser. Le choc fut tel qu’ils tombèrent tous à terre. Nymeria et Azraël furent les premiers à se redresser. Nymeria, elle ouvrit son sac d’un mouvement sec et en tira un fusil qu’elle chargea aussitôt tout en jetant des coups d’oeil aux autres membres pour savoir ce qu’ils faisaient et en étudiant la chose qui s’était posée. Elle n’avait jamais vu ça, elle était immense et elle avait vraiment l’air super dangereuse, ça, Nymeria n’en doutait pas un instant. Son premier réflexe aurait été de tirer sur cette créature mais elle comprit l’idée d’Azraël quand celui-ci se dirigea vers Keenan pour lui décrire la situation. Il avait beau être aveugle le type, il était quand même le cerveau de groupe si Nymeria avait bien saisit la répartition des tâches. Sauf qu’il s’attendait pas à croiser une créature pareille ici et ça ne lui disait rien qui vaille, à Nymeria. « Une blague, c’est fou ce que c’est drôle en effet. » marmonna-t-elle, sans chercher à se faire réellement entendre. Délaissant les membres qui s’étaient tous relevés et qui écoutaient Keenan, elle concentra son attention sur le griffon, prête à réagir si jamais il bougeait dangereusement, écoutant quand même ce qu’il disait. Bon, on avait compris qu’il s’attendait pas à en trouver une ici, de bestiole, mais bon, elle était quand même en face d’eux et pas du tout dans le sud de l’Europe alors fallait peut-être qu’il se bouge. Elle aurait bien dit tout ça à voix haute, Nymeria, mais ça n’était absolument pas le moment, il fallait se préoccuper de tuer cette créature, point barre. Cette dernière remarque arracha un rire jaune à Nymeria. « Lui tirer dessus sans l’énerver. Et pourquoi pas lui chanter une berceuse pour l’endormir. Évidemment que ça va l’énerver si on lui tire dessus. » Elle nota cependant précieusement l’information sur son cri et obtempéra quand même, levant son fusil, un oeil plissé pour viser. Comme elle le faisait toujours quand elle tirait, elle inspira profondément, occulta ce qui ne l’intéressait pas pour ce tir, visa, et appuya sur la gâchette.

FACE 2 - L'adversaire est touché partiellement et votre action n'a pas totalement l'effet escompté, l'adversaire est touché légèrement

Au moment où elle appuyait sur la gâchette, Nymeria, le griffon bougea, s'avançant vers le groupe, menaçant. La balle censée lui arracher quelques plumes lui égratigna légèrement le cou, l'encolure, ou elle ne savait pas bien quoi. Même si ça n'avait pas pénétré sa chair, il ne semblait pas ravi ravi de cette attaque et il le fit savoir en se dressant, immense.
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'D. Nymeria Rosebury' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ATTAQUES' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Invité
Invité
IT'S A BIT COLD OUT THERE
Il te semblait que tu marchais depuis des heures, rien ne changeait vraiment, outre le paysage, mais tu n’étais pas d’humeur à l’observer, tu n’étais pas d’humeur à admirer la beauté de la chose, non, toi tout ce que tu voulais c’était de revenir chez toi, de continuer à diriger ton petit empire de drogue, de ne pas te mêlé des affaires des autres. Au fond, tu n’en avais rien à faire de leurs illusions, même si le grimoire existait réellement, tu n’en avais pas grand chose à faire de ce qu’ils allaient faire avec, le pire qui pouvais arriver c’était que tu retourne d’où tu venais, et même si ça ne te ferais pas totalement plaisir, parce qu’au fond, tu appréciais la vie que tu menais ici, ça ne te dérangerais pas plus qu’il faut, parce que de toute manière, tu n’allais probablement pas être invoquer pendant un moment. T’avais assez foutu la merde dans ta vie, dans tes précédentes invocations, que seulement les plus fous t’invoquais, seulement ceux qui n’avais pas toute leurs têtes osait, ou simplement ceux qui se trompais de nom, comme une que tu connaissais bien. Alors pour toi, si un jour on te révoquais, l’empire que t’avais créez, elle ne serait plus que lointain souvenir. Au fond, ça te faisait un peu suer, tu avais mis beaucoup d’effort, à te faire un nom, à détruire tes concurrents, tu n’était pas arrivé au top avec les mains propres, mais ça, ça ne changeait pas grand chose, tes mains étaient déjà tachés de sang depuis bien trop longtemps pour que cela change quoi que ce soit.

Tu eu presque envie de rire quand l’énorme bête se posa près de vous, pas parce qu’elle était insignifiante, au contraire, tu la regardais et t’avais le poil de ta nuque qui se dressait sur ta peau, non, c’était loin d’être une petite créature. Tu l’as regardais un instant, incertain de quoi faire, au fond, tu n’était toujours pas sûre de vouloir les aider dans leurs quêtes, tu n’étais toujours pas sûre de vouloir faire un effort, mais une chose était certaine, tu ne voulais pas mourir, et cette créature, elle était bien capable de te trancher la tête si elle en avais l’intention. Tu ricana à l’échange qui se faisait, l’aveugle qui disait de lui tirer dans les pattes, d'éviter de l’énerver, mais toi t’en avais rien à faire, c’était certain que de lui tirer dessus, il allait pas rester bêtement là à ne rien faire, en attendant de ce faire câliner. Il n’était visiblement pas là dans l’espoir de faire joujou, à moins que le joujou en question soit un merveilleux jeux de quilles où les quilles, et bien, c’était vous. Tu soupirais, un instant, toujours incertain, et puis tu le vis, ouvrir la bouche, prêt à crier. Tu ne tenais visiblement pas à entendre son foutu cri, tu te précipitais, lançant une boule de feu vers la créature mythique. Boule de feu qu’il évita d’un mouvement agile. Qui aurais cru qu’une bête de cette taille pouvais bouger aussi rapidement? Tu ne le vis pas ce retourner, sa queue te heurtant de plein fouet, t’envoyant bouler quelques mètres plus loin. Tu te relevais, grognant sous la douleur. Tu n’aimais visiblement toujours pas la douleur. T’avais aucun problème à en donnant aux autres, mais tu détestait toujours avoir mal. T’étais un peu hypocrites, mais ça, t’en avais rien à faire. Un petit rire éclata de ton corps.

“Au moins maintenant, il as autre chose à faire que de crier.”

Tu crachais un peu de sang, un sourire mauvais sur le visage.
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'Hunter A. Campbell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ATTAQUES' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Invité
Invité
IT'S A BIT COLD OUT THERE
La surprise pouvait se lire sur les traits de la belle Nyméria ou s'entendre dans sa voix mais n'était-ce pas normal ? J'avais été moi même surpris et sous le choc quand Hazel m'avait annoncé la nouvelle. Ce n'était surtout clairement pas le moment de m'annoncer ce genre de chose, j'ai d'autres chats à fouetter que de m'occuper d'un gamin, pour être totalement honnête. Mais en y réfléchissant bien, je ne crois pas qu'il existe de bonnes périodes au final. Je n'ai jamais aspiré à avoir des mioches. J'ai toujours aimé Hazel, mais il est vrai que je n'aspire pas à offrir la même vie que j'ai connu, pourtant il est évident maintenant que si je deviens un père pour cet enfant - ce qui n'est pas encore gagné - je lui enseignerais ce que moi-même j'ai appris. Je serais peut-être moins dur qu'avait pu l'être le miens mais j'attendrais malgré tout beaucoup de lui, surtout en sachant qu'il est une fée. Et puis il va avoir une cible dans le dos si son existence vient à être révélée. Le fils d'un chasseur, fée de son état, nouvelle génération des Blackwood, beaucoup ne vont pas l'aimer, sans même chercher à le connaître. La réputation de la famille va le précéder, certains voudront l'éliminer, coût que coût, parce qu'il est une anomalie et il me sera bien difficile de leur donner tort.

Mais étrangement pour le moment c'est le cadet de mes soucis. Je n'ai pas le temps de répondre à Nyméria qu'une ombre plane au dessus de nous et nous met sur nos gardes. Ce n'est pas bon signe, mais pas besoin d'être un chasseur pour s'en rendre compte. Quand la bestiole se pose au sol, elle nous projète au sol, sans ménagement. Malgré une légère douleur au dos, je me relève précipitamment, suivie de Nyméria et arme au poing, je me dirige vers le seul que j'estime être en mesure de nous aider réellement : l'aveugle. Keenan est historien selon mes sources, je ne pensais pas qu'il nous serait utile tout de suite, mais visiblement c'est véritablement une bonne chose qu'il fasse parti de cette expédition. Enfin ça c'est ce que je pensais en arrivant vers lui parce qu'au final, pour le moment nous n'avons aucune solution miracle. Il nous annonce que c'est un griffon et je le crois sur parole. J'avoue que c'est pas trop mon rayon ce genre de bestiole. Visiblement il est aussi étonné que nous, ce qui craint quand même. Parce que bon, en théorie il est censé nous être utile pour ce genre de choses et là, c'est pas terrible. Après je conçois qu'il soit surpris mais il va falloir qu'il réfléchisse rapidement. Lui tirer dans les pattes pour éviter de l'énerver ? Oui il y a mieux quand même pour ça et Nyméria dit tout haut ce que je pense tout bas. Mais bon s'il veut qu'on lui tire dessus, on va le faire. Nyméria le touche légèrement et l'autre djinn se fait légèrement blesser mais rien de bien grave à première vue. J'attends quelques secondes une réponse miracle de Keenan, mais sans succès, alors je décide de prêter main forte à Nyméria. Je vise les pattes, comme demandé et je les atteins, mais ça ne lui fait pas grand chose en dehors de bien continuer à l'énerver. On va se prendre un coup, ça ne va pas faire long feu si on ne doit que ce contenter de viser les pattes.
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 464
Métier/Etudes : Je suis la Nature, je suis tout.
Le membre 'Azraël M. Blackwood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ATTAQUES' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://u-legends.forumactif.org
Invité
Invité
IT'S A BIT COLD OUT THERE
Des situations critiques, elle en avait connu, Nymeria, et elle s’en était toujours sortie vivante puisqu’elle était là, en chair et en os, face à ce putain de griffon dont personne ne savait comment on s’en débarrassait. Elle croyait que l’unité spéciale qu’elle dirigeait, à l’armée, lui avait ouvert les connaissances sur le monde du surnaturel et qu’elle était calée niveau créatures magiques, mais elle se trompait, Nymeria, là c’était clair. S’il existait des griffons, il pouvait exister bien d’autres choses encore dont on n’entendait parler que dans les livres. Et ça c’était pas quelque chose qui la faisait kiffer, Nymeria. Il y avait déjà bien assez à faire avec les métamorphes, djinns et autres saloperies sans leur rajouter tout un tas de monstres super forts.

Après qu’elle ait tiré dans les pattes de la créature, Nymeria, le blond qui accompagnait partout la femme du maire lui lança du feu dans la gorge ce qui, loin de faire sauter de joie le griffon, l’énerva pas mal, au point qu’il le frappa et l’envoya bouler à des mètres de là. Nymeria, elle avait esquivé le coup qui aurait pu la faucher au passage et se relevait maintenant, le regard fixé sur la créature, prête à réagir.

Les vingt secondes étaient largement écoulées mais Keenan n’avait toujours pas trouvé de solution. Il semblait perdu en lui-même, à chercher une solution à l’intérieur de son esprit. Sauf qu’ils n’avaient pas beaucoup de temps devant eux, le griffon étant de plus en plus énervé. Azraël délaissa l’aveugle pour venir aider Nymeria à lui tirer dessus. Il réussit à le toucher mais, comme le pensait Nymeria depuis le début, ça ne faisait que l’énerver. Ils ne pouvaient pas rester là à lui envoyer des balles au petit bonheur la chance. Nymeria, elle jeta un regard à l’immense créature puis d’un geste rapide attrapa son sac et l’ouvrit. Dedans se trouvait un petit arsenal mais elle n’avait besoin que d’une chose. Attrapant l’arbalète qui s’y trouvait, elle encocha une des flèches ensorcelées qu’elle avait achetée avant ce voyage. Elle n’en avait que deux, autant dire qu’il fallait bien viser. Et même si elle était une tireuse d’élite, on pouvait le dire, avec tout ce vent, elle pouvait le rater, Nymeria, et ça réduirait leurs chances de s’en sortir vivants. Elle encocha, Nymeria, visa en prenant le plus de temps possible compte tenu de la situation.

Elle n'était même pas sûre, Nymeria, que cela marche. La flèche était prévue pour les créatures magiques comme les métamorphes, mais est-ce que ça allait marcher contre un griffon. Elle n'allait pas pouvoir le savoir puisqu'il repéra ce qu'elle cherchait à faire et au moment où elle allait appuyer pour lancer le carreau, l'animal réagit en lui envoyant sa queue à toute vitesse. L'arbalète lui échappa des mains, le carreau tomba lamentablement au sol et elle, Nymeria, vola à la rencontre des rochers qui parsemaient la montagne. Le choc lui arracha une grimace mais elle se mordit les lèvres pour ne pas crier. Elle avait connut pire, et même si la situation semblait désespérée, il fallait trouver la solution. Le souffle bloqué à cause du choc, elle était trop loin du groupe pour se faire entendre, sauf si elle hurlait. Elle espéra qu'Azraël réagirait assez vite pour récupérer l'arme et le carreau et tenter sa chance. Elle aurait voulu, Nymeria, lui hurler qu'elle en avait un deuxième, au cas où, mais ses poumons se refusaient complètement à cet excercice.
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT DUX] - IT'S A BIT COLD OUT THERE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20
» [Event Horde]L'operation Agonie
» [Projet- Event pré 4.0.3] La vérité sur ...
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► URBAN LEGENDS ::  :: Les écrits-